icône accueil culturebdicône accueil over culturebd
culturebd - La culture a son image

Gaston le film, la gaffe de trop ?

Alors que Gaston Lagaffe arrive au cinéma demain, l’accueil du film est divisé : trahison commerciale innommable ou transposition réussie pour les petits ?

Depuis que l’adaptation filmique de la mythique BD d’André Franquin est annoncée, les critiques pleuvent. Transposition de l’action des années 60 à nos jours, Gaston incarné par un ado, la rédaction du Journal de Spirou devenue une start-up : autant de détails qui ne passaient pas auprès des puristes. À leurs voix s’ajoute à présent celle d’Isabelle Franquin, la fille du créateur de Gaston et ses bévues, qui assassine l’adaptation dans une interview donnée au journal belge L’Avenir. Elle y déplore « ne pas [avoir] le pouvoir d’empêcher ce film, même si les acteurs sont mal dirigés, le scénario débile et le rythme des gags catastrophique. » même si elle n'a pas demandé à voir disparaître le nom de son père du générique, ce qui lui aurait été possible...

Une critique acerbe que nous nuancerons : certes le charme rétro de la rédac’ de Spirou n’est pas de mise dans le film qui est clairement destiné aux enfants mais, en pleine start-up, les contrats à signer de M. Mesmaeker mais aussi l’inventivité et la paresse de Gaston prennent un nouveau sens. Quant au télescopage des époques, il permet de faire ressortir l'atemporalité de l'écologisme, du côté décalé et de la sensibilité de Gaston. Tout au long du film, les petits spectateurs riront de la malchance de Prunelle avec les animaux et du comique de répétition tandis que les parents souriront aux quiproquos...

Si ce film ne restera pas comme un chef d’œuvre du septième art, il aura tout de même le mérite d’être une porte d’entrée pour remettre dans les mains enfantines les albums de Gaston. Donc si vous êtes un aficionado de la série BD passez votre tour, si vous cherchez une comédie à voir en famille avec des enfants de 7-11 ans, profitez de la pluie pour les faire adopter ce gaffeur au gros nez !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants