icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image
bannière de Serge Buch
avatar de Serge Buch

Serge Buch

Serge Buch a critiqué cet album

16 June

Lady of Shalott

Par un enchaînement de circonstances purement aléatoires, Stéphane Clément assiste à l’agression et au cambriolage d’un buraliste sexagénaire de Genève. Au cours de la même soirée, la police découvre les corps mutilés de deux femmes dans une mise en scène macabre. Après plus de quatre années d’absence éditoriale, Lady of Shalott marque le grand retour de Daniel Ceppi et de son héros fétiche.

00
Serge Buch a critiqué cet album

15 June

Giant T.1 Giant

New York 1932. L’Amérique commence seulement à se remettre du krach de 1929. Au cœur de Manhattan, les gratte-ciel fleurissent, dont ceux du Rockfeller Center. C’est sur ce chantier que Dan Shackleton se fait embaucher. Il y fera équipe avec un autre Irlandais, une armoire à glace taciturne surnommé Giant. Dans la foulée d’Il était une fois l’Amérique de Sergio Leone, l’histoire que nous conte

00
Serge Buch a critiqué cet album

13 June

Les Beaux Étés T.3 Mam'zelle Estérel

Il est encore question de vacances pour la famille Faldérault dans cette série enchanteresse placée sous la lumière et les couleurs estivales. Zidrou bouscule une fois encore la chronologie de cette chronique familiale et nous promène en 1962 à Saint-Etienne, lieu de séjour imposé par la mère de Mado, surnommée Yvette la parfaite. Pour notre plus grand bonheur, le duo Lafebre-Zidrou est loin

00
Serge Buch a publié cette citation

9 June, 12h10

Marc Legendre

Un père qui coupe un gros cornichon en deux sur le sandwich au pâté de ses gamins est toujours un bon père !
0
Serge Buch a publié cette citation

9 June, 12h10

Gabriel

Promettre et se compromettre se conjuguent de la même manière en politique.
0
Serge Buch a publié cette citation

9 June, 12h10

Marc Legendre

Ma femme est morte à 38 ans d’un AVC. Trois petites initiales et puis s’en va !
0
Serge Buch a critiqué cet album

9 June

L'Adoption T.2 La Garua

Le premier tome de L’adoption s’achevait sur un coup de théâtre inattendu : en fait, la petite Qinaya avait été enlevée par ses parents adoptifs. Gabriel, le grand-père, qui s’était tant attaché à la gamine, finit par se rendre au Pérou pour essayer de la retrouver. Arno Monin et Zidrou concluent brillamment leur très émouvante histoire.

00
Serge Buch a critiqué cet album

3 June

Les Chevaliers d'Héliopolis T.1 Nigredo, l'oeuvre au noir

Les Chevaliers d’Héliopolis ont élu domicile dans un monastère du nord de l’Espagne. Pour être accepté dans le cercle des alchimistes immortels présidé par maître Fulcanelli, celui que l’on nomme Dix-sept doit triompher des épreuves du rite initiatique. Alejandro Jodorowsky nous entraîne dans un de ses délires mystiques auquel Jérémy prête toute sa virtuosité graphique. Cartésiens s’abstenir !

00
Serge Buch a critiqué cet album

18 May

Jojo Intégrale T.1 Intégrale 1983 - 1991

Jojo a fait son apparition dans les pages du Journal de Spirou en 1983 alors qu’André Geerts, y avait fait ses débuts dès 1976. Sept années de menus travaux avant de créer son petit personnage qui deviendra très vite une référence incontournable. Sept ans après son décès prématuré, il était grand temps qu’une intégrale lui soit consacrée. Ce premier volume est un vrai bijou. Indispensable !

00
Serge Buch a critiqué cet album

12 May

Macbeth

Après avoir mené bataille contre l’envahisseur norvégien, Macbeth et le général Banquo s’en retournent victorieux sur leurs terres. En chemin, trois sorcières prédisent que Macbeth deviendra roi d’Ecosse. Encouragé par son épouse à réaliser la prophétie, Macbeth tue le roi Duncan. Entiché par la tragédie de Shakespeare, Philippe Marcelé se pique au jeu et l’adapte une nouvelle fois en bande

00
Serge Buch a critiqué cet album

10 May

Les Guerriers de Dieu T.2 Les Pendus d'Amboise

1558 : englué dans une guerre contre l’Espagne qui n’en finit pas, le roi Henri II charge le connétable de Montmorency d’engager des pourparlers de paix. Dans ses tractations, ce dernier se montre beaucoup trop condescendant à l’égard de la couronne espagnole. Les Guerriers de Dieu de Philippe Richelle et de Pierre Wachs poursuit l’exploration de cette tranche d’Histoire très agitée avec brio et

00
Serge Buch a critiqué cet album

10 May

Hibakusha

Ludwig Mueller a grandi au pays du Soleil-Levant. Sa connaissance de la langue nipponne lui vaut d’être envoyé à Hiroshima en 1944 par le pouvoir nazi pour servir de traducteur. Thilde Barboni confie l’adaptation de Fin de transmission, une nouvelle littéraire née de sa plume, au trait doux et sensuel d’Olivier Cinna qui transforme l’essai avec talent.

00
Serge Buch a critiqué cet album

6 May

La Parole du muet T.2 La Bergère et le Malfrat

Embauché sur le tournage d’un film en qualité de simple grouillot, Célestin Noirt va concrétiser son rêve : faire du cinéma. Ayant réussi à dupliquer les clefs du studio, il profite des installations et de tout l’appareillage pour tourner son propre film la nuit lorsque les lieux sont désertés. Si le premier volet de ce diptyque nous avait enchantés, tant sur le plan graphique que par la fraîcheur

00
Serge Buch a critiqué cet album

18 April

Starve

Parti se faire oublier en Asie depuis plus d’une année déjà, Gavin Cruikchank, étiqueté plus grand cuisinier du monde, est contraint de revenir aux States avant de voir toute sa fortune lui échapper suite aux manœuvres de son ex-femme. Brian Wood s’appuie sur la vogue actuelle des shows culinaires du petit écran et Zezelj l’illustre avec le brio qu’on lui connaît depuis ses premières réalisations.

00
Serge Buch a critiqué cet album

18 April

Un certain climat

Croquant la vie politique dans les pages du Canard enchaîné depuis 1993, René Pétillon s’y donne à cœur joie et signe chaque semaine une bonne demi-douzaine de dessins chroniquant d’un trait précis les faits politiques et leurs acteurs bien au-delà de la seule scène nationale. Un certain climat se présente comme un florilège de 230 pages dont beaucoup sont inédites sous la forme d’un abécédaire.

00
Serge Buch a critiqué cet album

14 April

Le coup de Prague

Graham Greene débarqua à Vienne en 1948 pour un projet de film, Le Troisième Homme. Il est accueilli par Elisabeth Montagu qui le guidera dans la capitale autrichienne occupée par les troupes alliées et en proie à un hiver glacial. Jean-Luc Fromental, passionné par l’œuvre de Greene, a mis de très nombreuses années pour peaufiner cette histoire à laquelle Miles Hyman donne toute la mesure de son

00
Serge Buch a critiqué cet album

12 April

Un Automne à Hanoï

Initialement publié en 2004, Un automne à Hanoï, revoit le jour dans une édition enrichie d’une quarantaine de pages inédites. Mêlant croquis pris sur le vif et bande dessinée, Clément Baloup nous invite à partager son amour pour ce beau pays et son peuple chaleureux. Objectif atteint !

00
Serge Buch a critiqué cet album

11 April

No Body T.2 Rouler avec le diable

Nous retrouvons Beatriz Brennan qui poursuit sa mission d’évaluation au sein d’une prison avec Nobody, ex-flic, condamné à la peine capitale pour le meurtre de Henry, son co-équipier, un acte qu’il assume pleinement. Avec ce nouvel épisode, Christian De Metter poursuit son haletant thriller sans la moindre baisse de tension. On s’accroche.

00
Serge Buch a critiqué cet album

27 March

Morocco Jazz

Casablanca, 1954. Le Maroc est à deux doigts d’acquérir son indépendance. Les tensions entre les ressortissants français et les Marocains est à son comble, les attentats perpétrés par les deux parties se multiplient. Dans ce brûlant contexte, Julie Ricossé nous raconte une amitié entre trois femmes et signe avec Morocco Jazz un album remarquable, tant par l’originalité de son sujet que par son

00
Serge Buch a critiqué cet album

23 March

Natures Mortes

Joaquim Mir, un vieux peintre, se souvient de son meilleur ami, Vidal Balaguer, et raconte son histoire à une jeune femme. Artiste bohème, criblé de dettes, Balaguer était tombé amoureux de Mar, modèle qu’il immortalisa nue sur une toile et qu’on ne revit jamais. Cette troisième collaboration entre Oriol et Zidrou restera dans les annales, tant par l’art consommé du conteur que par l’immense

00