icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

My Hero Academia - T8 : Momo Yaoyorozu : l'envol

couverture de l'album Momo Yaoyorozu : l'envol

Série : My Hero Academia - Tome : 8/9 - Éditeur : Ki-oon

Scénario : Kohei Horikoshi - Dessin : Kohei Horikoshi

Genre : Manga, Shonen

Public : De 12 à 17 ans

Prix : 6.60€

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

On retrouve nos élèves préférés en plein examen de troisième trimestre. Au programme : battre leurs super-héros de professeurs... rien que ça ! Un tome qui fait la part belle à la stratégie des combats et la psychologie des personnages : deux domaines où Kohei Horikoshi excelle.

Les duos sont formés et les combats lancés : alors que Deku et Katsuki sont en grande difficulté face à All Might, Shoto et Momo affrontent Aizawa, non sans mal également. En effet, Momo va devoir surmonter ses problèmes de confiance en elle et apprendre à croire en ses capacités. Au bout du combat, une récompense en jeu pour tous les seconde A : le camp d'été ! Mais le défi sera rude pour chacun, et Tomura Shigaraki se chargera de leur rappeler que la menace des super-vilains est bien réelle...

Ce huitième tome suit un schéma scénaristique que Kohei Horikoshi maîtrise bien. En effet, la mise en scène de combats « amicaux » permet à l'auteur de se focaliser sur les capacités de chacun des héros, l'enjeu final étant moindre que lors de combats avec des super-méchants. Au programme donc, stratégies affinées et réflexion sur la façon de combiner des super-pouvoirs en binôme avec des partenaires inhabituels. La psychologie des personnages est également affinée, avec un focus sur Momo, personnage secondaire délaissé jusque là, et la relation orageuse mais touchante entre Deku et Katsuki.

L'action n'est pour autant pas négligée, avec des combats visuellement très forts, un trait précis et des effets de mise en scène très efficace. A noter également, l'apparition de plus en plus fréquente au cours des derniers chapitres de scènes au graphisme hyper-réaliste, qui font ressortir à merveille toute l'horreur de certains personnages et donnent une dimension plus mature à cette série.

My Hero Academia confirme son entrée dans les shonens indispensables !

Caroline Bulletine, le 09/05/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants