icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Les Gouttes de Dieu - Mariage - T4

couverture de l'album

Série : Les Gouttes de Dieu - Mariage - Tome : 4/5 - Éditeur : Glénat Manga

Scénario : Tadashi Agi - Dessin : Shu Okimoto

Collection : Seinen

Genre : Manga, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 9.15€

Le résumé du manga

Afin d'en apprendre plus sur les accords sushi et vins, Shizuku accompagne Tooru dans sa ville natale, Kanazawa. Ils y rencontrent l'ancienne petite amie du jeune homme, ainsi que le père de ce dernier, maître-sushi qui l'a renié, et Shizuku découvre une piste. Après une intense préparation, la compétition du festival Tokyo Dine & Wine commence ! Dans les premières manches, tous les concurrents se révèlent redoutables même si tous se cantonnent Lire la suite...

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La critique culturebd

Ce tome est consacré à la suite du festival Dine & Wine dans lequel Shizuku et ses amis jouent la survie de leur restaurant. Un volume classique des Gouttes de Dieu mais parfaitement convaincant.

Tooru, accompagné de Shizuku, retourne à Kanazawa, la ville de son enfance. Les deux jeunes hommes sont à la recherche d’inspiration pour relever le défi imposé par le festival Dine & Wine. Sur place, Tooru va revoir son ex-petite amie, qu’il a quittée pour se former à l’œnologie à Tokyo, ainsi que son père avec lequel il est brouillé à cause de son obsession pour le vin. De retour à Tokyo, Shizuku et Tooru retrouvent le reste de l’équipe de l’ama-Miya pour affronter deux redoutables adversaires dans cadre du concours Dine & Wine : le surprenant Bistro nine et redoutable restaurant de luxe Angoulème.

Le scénario de ce quatrième tome se concentre sur le concours Dine & Wine. Si l’équipe de Shizuku s’était facilement imposée lors des phases préliminaires, elle se rend vite compte que ses deux adversaires de la finale sont d’un tout autre calibre. L’intérêt de l’intrigue est rehaussé par la valeur des adversaires qui sont largement mis en avant. Pour une fois, il semble que Shizuku risque véritablement de perdre.

Comme d’habitude, le dessin précis et réaliste d’Okimoto est parfaitement au service de l’histoire. Les portraits sont soignés, comme toujours, tandis que les paysages sont représentés de manière remarquable, notamment ceux qui évoquent l’impression dégagée par les vins.

Un album centré sur le concours Dine and Wine qui ravira les amateurs de sushis tout en les réconciliant avec les amateurs de vins, alors même que les deux univers sont réputés incompatibles.

Marlène Herbelin , le 26/06/2017

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants