icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Kokkoku - T8

couverture de l'album

Série : Kokkoku - Tome : 8/8 - Éditeur : Glénat Manga

Scénario : Seita Horio - Dessin : Seita Horio

Collection : Seinen

Genre : Manga, Seinen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 7.60€

Le résumé du manga

Après le violent assaut de Takafumi, Sagawa semble mortellement touché. Mais malgré la perte de la majeure partie de son corps, il parvient encore à conserver ses fonctions vitales. Aidé par la puissance du sereno, son corps se transforme alors en une arme meurtrière. Jusqu’où mènera cette bataille sans merci dans ce monde au temps figé ? !

Note culturebd 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.5

La critique culturebd

Il est bientôt l'heure de quitter le monde statique pour la famille Yukawa. Mais tous ne pourront malheureusement pas être du voyage et les conséquences pourraient être dramatiques... Une fin de série joliment réussie, pour un manga fantastique qui nous aura touchés, surpris par son originalité et bluffés par sa maîtrise scénaristique et graphique.

Alors qu'il ne reste plus grand chose de Sagawa, il parvient néanmoins à se maintenir en vie et semble vouloir se régénérer. Toujours dangereux pour la famille Yukawa, il va les pousser dans leurs derniers retranchements d'une façon complètement inattendue. Ils n'avaient pas vraiment besoin de ça, eux qui sont déjà confrontés à la décision d'abandonner une des leurs dans le monde statique sans espoir de retour...

Ce dernier tome est un peu différent des précédents. Dans la première partie qui s'attache à régler le problème posé par Sagawa, la violence n'aura finalement que peu de place et l'auteur a choisi un dénouement que le lecteur n'aura pas vu venir. C'est la fin des combats, ce qui annonce une ultime partie beaucoup plus calme et empreinte d'amertume à la fois. Le temps des décisions et des séparations est arrivé : presque tous sont tour à tour renvoyés dans le monde normal.

L'auteur arrive parfaitement à retranscrire l'émotion qui se dégage de scènes tantôt drôles, tantôt poignantes. Le mérite en revient notamment à un découpage judicieux, de la créativité pour représenter les événements surnaturels et surtout un travail très réussi sur l'expressivité des personnages, que ce soit pour provoquer le rire ou vous nouer la gorge.

En huit tomes, on aura eu le temps de s'attacher à cette famille de doux-dingues, aux personnalités attachantes et aux aventures incroyables. C'est avec un petit pincement au cœur que l'on referme ce dernier tome.

Caroline Bulletine, le 30/08/2016

Critiques Presse

Note moyenne : 4.3 pour 3 critiques presse

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants