icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Ajin - T7

couverture de l'album

Série : Ajin - Tome : 7/8 - Éditeur : Glénat Manga

Scénario : Gamon Sakurai - Dessin : Gamon Sakurai

Genre : Manga, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 7.60€

Le résumé du manga

Les terroristes Ajin, sous la houlette de Sato, poursuivent leur série d’assassinats. Témoin d’une scène d’horreur, le premier ministre décide de changer radicalement d’approche face à leurs exactions.

Tosaki, à la tête d’une unité secrète anti-Ajin, en apprend davantage sur Sato et son effrayante personnalité. Les revirements de situation s’enchaînent, mais Kei Nagai persiste : il se battra, jusqu’au bout.

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La critique culturebd

L’heure de la confrontation a sonné. Sato et son équipe poursuivent méthodiquement leur politique d’assassinats ciblés tandis que Tosaki, Nagai et leur équipe échafaudent un plan pour le mettre hors d’état de nuire. Les choix de chacun seront sans retour et une décision inattendue va venir compliquer la tâche de Tosaki. Captivant, ce septième volume d’Ajin concilie intelligemment intrigue et combats.

Tosaki et Sokabe se voient durant un rendez-vous secret pour parler de la lutte contre Sato mais aussi pour échanger des informations. Sokabe apporte deux dossiers secrets. Un sur un pompier décédé et surtout celui, bien maigre, sur Sato.

Tout en montrant les préparatifs des combats, le récit souligne parfaitement les tensions qui règnent dans chaque camp par des scènes courtes mais lourdes de sens. Censés faire équipe, Tosaki et Nagai ne se font pas confiance cherchent à soumettre l’autre par des procédés plus que douteux. Les manœuvres troubles au sein de l’administration et du gouvernement sont, elles, tantôt dictées par le secret d’Etat tantôt par pure ambition...

Dans l’équipe de Sato, dont une partie du passé est révélée dans ce tome, les intrigues sont aussi légion. Tous ces éléments densifient les personnages en leur offrant des rapports humains réalistes avant de laisser place dans le dernier quart du volume aux combats.

Dans ce septième volume, la clarté du trait et l’expressivité des personnages sont intactes même dans les scènes de combats, réalistes et d’une grande précision. Même quand les balles traversent des obstacles, nous y croyons et frissonnons avec les héros face au danger.

Ajin continue sur sa lancée : une série palpitante où l’on tremble même pour les immortels...

Damien Sirven, le 21/01/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants