icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Kurt Cobain : When I Was An Alien

couverture de l'album

Série : Kurt Cobain : When I Was An Alien - Tome : 0/0 - Éditeur : Urban Comics

Scénario : Danilo Deninotti - Dessin : Toni Bruno

Collection : Indies

Genre : Documentaire BD

Public : À partir de 12 ans

Prix : 14.00€

Le résumé du comics

When I Was an Alien revient sur l'enfance de Kurt Cobain, jeune garçon d'Aberdeen féru de musique. Au calme et à la solitude de la vie en banlieue se substitue rapidement un quotidien ponctué de répètes entre amis. Peu à peu Kurt fonde Nirvana, le groupe de grunge qui a bouleversé le paysage musical à jamais.

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

Enfance déchirée, enfant isolé. Kurt Cobain touche sa première guitare et quelque chose se passe en lui. Qu’est-ce qui conduit ce jeune Américain à devenir le leader d’un des plus grands trios de rock de tous les temps, Nirvana ? Cette BD, aboutie dans sa narration et son graphisme rock’n’roll, y répond avec talent.

Kurt n’a pas une enfance facile. Ses parents se déchirent et le quotidien est morne dans sa triste ville d’Aberdeen. Premiers amis, premières amours, premiers riffs de guitare, premières bières et premières clopes... Kurt lâche l’école pour se donner à fond à la musique. Nirvana est né. La légende est en marche.

Chaque chapitre est une phrase extraite d’une chanson. En une poignée de disques, quelques chemises à carreaux de bûcheron, un peu de crasse entre les doigts de pieds et autant d’énergie que de créativité, Nirvana s’est imposé comme un des plus grands groupes de rock. Et Kurt Cobain, alien d’une autre planète, comme une trainée de poudre dont la flamme brille toujours. La narration montre l’altitude de la montagne que s’apprêtent à gravir les jeunes musiciens.

Une première partie en noir et blanc et une deuxième avec une touche de bleu : le graphisme prend le même chemin que Nirvana. L’efficacité dans la simplicité, le génie sans payer de mine. Le trait fluide, limpide même donne un excellent aperçu dans l’image de la fougue scénique du groupe.

Enfin une BD qui compte sur un groupe qui a marqué au fer rouge la génération des enfants du rock des années 1990. Et même largement au-delà. Le parti-pris de ne s’intéresser qu’aux premières années de Kurt, jusqu’à la naissance de Nirvana, est un sérieux atout. Car si la suite est connue des fans, la construction du jeune homme pour devenir le chanteur de Nirvana permet de comprendre encore mieux ce groupe. Et l’aimer davantage, si c’est toutefois possible...

Pierrot Fontanier, le 16/02/2017

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants