icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Birthright - T4 : Histoire de famille

couverture de l'album Histoire de famille

Série : Birthright - Tome : 4/4 - Éditeur : Delcourt

Scénario : Joshua Williamson - Dessin : Andrei Bressan

Collection : Contrebande

Genre : Comics, Heroic fantasy

Public : À partir de 12 ans

Prix : 16.50€

Le résumé du comics

Un membre de la famille Rhodes, que l’on pensait disparu, refait surface. Même réunie, est-ce que la famille saura faire face aux dommages déjà causés ? On pourrait y croire, d’autant plus qu’une trêve est instaurée entre les différents mages… Mais c’est le moment choisi par les forces maléfiques qu’abrite Mikey pour se déchaîner. Rya, quant à elle, doit faire face à un accouchement… compliqué.

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

Dans la famille Rhodes, je demande... tout le monde car le destin de la Terre et de Terrenos semble intrinsèquement lié aux déboires de ce clan plus que particulier. Joshua Williamson déroule son drame familial surnaturel en surprenant les traditionnels clichés par un scénario à tiroirs sans fond. Le tout est toujours magistralement illustré par le génial Andrei Bressan.

Un membre improbable de la famille Rhodes est venu perturber la quête du musculeux Mikey et de son frêle grand frère Brennan. Rebondissements, mensonges et de nouveaux mystères viennent agrémenter le scénario déjà bien complexe de ce nouveau tome de Birthright.

Joshua Williamson a décidément l’art de la mise en scène et du rebondissement improbable. Alors que son Birthright démarrait avec un scénario de premier tome des plus convenus et classiques, les archétypes du genre fantasy s’accumulent et viennent se contredire, plongeant le lecteur dans la confusion la plus totale et délicieuse. Ce quatrième tome apporte plus de nouvelles questions que de réponses et fait frémir le lecteur d’impatience pour la suite.

Niveau graphique, Andrei Bressan, accompagné d’Adriano Lucas à la couleur, trouve un terrain d’expression visuelle impressionnant dans ce tome. Monstres à gogo, armée de golems et même une salle de trésors débordant de références geek ravissent le lecteur à chaque page.

Quelle belle surprise que ce Birthright dans la masse des comics de fantasy ! Plongeant à pieds joints dans les clichés pour mieux les briser, Joshua Williamson fournit le terrain de jeu parfait au bestiaire d’Andrei Bressan. Du très bon divertissement !

Gilles Vanel , le 18/02/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants