icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Batman - Le Culte

couverture de l'album

Série : Batman - Le Culte - Tome : 0/0 - Éditeur : Urban Comics

Scénario : Jim Starlin - Dessin : Bernie Wrightson, Michele Wrightson

Collection : DC Deluxe

Genre : Comics

Public : À partir de 12 ans

Prix : 19.00€

Le résumé du comics

Lorsque le Diacre Blackfire arrive à Gotham, il entraîne avec lui une armée de sans abri destinée à combattre le crime... mais son but est en réalité bien plus sinistre. Confronté à cette nouvelle menace, Batman se verra à son tour prisonnier de ce culte machiavélique.

Note culturebd 4.0

Scénario

3.5

Dessin

3.0

La critique culturebd

Un chevalier noir au fond du trou, terrassé par un gourou religieux à la puissance dévastatrice... Voici ce que nous propose Batman le Culte, réédition de la série de 1988 parue en quatre fois. Ancré dans une époque sombre et hommage à Frank Miller, ce comics percutant et réussi ravira les admirateurs de la célèbre chauve-souris.

Un cauchemar. C’est ce que pense vivre Bruce Wayne lorsqu’il reprend conscience. Attaché et affamé, il découvre une armée de sans-abri prêts à tout pour contenter leur « chaman », le diacre Blackfire. Gourou charismatique au passé insondable, il prêche la volonté de Dieu et sème la terreur dans Gotham. Manipulé et drogué, Batman perd peu à peu la raison face à ce fanatique religieux.

Batman le Culte

Imprégné par le traumatisme de la censure amenée entre autres par le Comics Code de 1954, l’histoire montre un Batman brisé par l’influence d’un orateur hors pair. Le mythe s’effondre au milieu d’une ville à l’image de la société de l’époque. Fort et audacieux, le récit étonne par son côté revendicatif et sa volonté d’illustrer les horreurs de l’endoctrinement. L'effervescence cruelle de Gotham et la folie du héros bien amenées emportent le lecteur dans une valse infernale avec le désespoir et le néant.

Aussi poignant que le récit, le dessin et les couleurs illustrent clairement la détresse du héros et le chaos général. Sans retenue sur les scènes glauques et violentes, la variété des plans et des prises de vue donnent du mouvement aux images. Le cadre souterrain assombrit l’ensemble rendant les combats rythmés terriblement oppressants. L’ensemble cohérent donne à voir un graphisme agréable et percutant.

Un ouvrage à recontextualiser dans une époque éditoriale tourmentée qui expose les failles d’un super-héros plus humain et moins fort qu’on ne pourrait le penser. Un indispensable !

Rachelle Gosselin, le 26/08/2016

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants