icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Dark knight : The Last crusade

couverture de l'album Dark knight : The Last crusade

Éditeur : Urban Comics

Scénario : Brian Azzarello, Frank Miller - Dessin : John Romita Jr.

Collection : DC Essentiels

Genre : Comics

Public : À partir de 6 ans

Prix : 14.00€

Le résumé du comics

Dans une Gotham emportée dans un tourbillon de violence, c'est un Batman quadragénaire fourbu et fatigué qui a pris sous son aile un jeune homme au tempérament fougueux : Jason Todd, le nouveau Robin. Le Chevalier Noir voit en lui un héritier potentiel autant qu'un danger public : saura-t-il apprivoiser ce nouveau compagnon d'armes avant que son pire ennemi, le Joker, ne fasse sa réapparition ?

Batman - Dark Knight The Last Crusade est le Lire la suite...

Note culturebd 4.0

Scénario

3.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

Le cap de la quarantaine n’est facile à passer pour personne et Batman ne fait pas exception à la règle. En prélude à Dark Knight Returns, Frank Miller, assisté au scénario par Brian Azzarello et au dessin par le légendaire John Romita Jr, narre dans ce comic le passionnant naufrage d’un Batman usé et de son Robin le plus tragique et le plus sombre, Jason Todd.

La violence règne toujours autant à Gotham et, bien qu’il soit derrière les barreaux, le terrible Joker fait trembler tout le monde. Usé par les années et les courbatures, Batman sent son temps s’achever et voit en son Robin un digne héritier. Mais les pulsions violentes de Jason Todd n’annoncent rien de bon pour Gotham.

Dans un album assez (trop) court, Frank Miller, accompagné de Brian Azzarello, ébrèche encore la carapace du chevalier noir en dévoilant sa plus grande crainte : mourir de fatigue et d’inadvertance, sans avoir transmis son flambeau à une nouvelle génération. Cette paternité inaboutie et la peur de la vieillesse dévoilent un Batman fragilisé et meurtri, sur le point d’affronter l’épreuve la plus pénible de sa bat-carrière.

Côté dessin, le travail de John Romita Jr, déjà à l’œuvre sur Daredevil, est époustouflant. Ce tome lui rend d’ailleurs hommage en lui consacrant sa moitié à ses esquisses noir et blanc, sublimant son sens de la mise en scène et du traitement de la lumière. Les tons de ce volume sont aussi gris que l’humeur de Batman et une seule autre couleur parvient à s’imprimer sur notre rétine régalée : le rouge sanglant de la défaite.

C’est une histoire bien courte mais très intense que nous offre les trois auteurs de ce Dark Knight The Last Crusade. À dévorer en introduction à l’autre excellent Dark Knight Returns, du même auteur.

Gilles Vanel , le 18/02/2017

Pour aller plus loin

Critiques Presse

Note moyenne : 3.3 pour 2 critiques presse

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants