icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

La loi des séries bat en retraite ?

La série ne serait-elle plus la norme pour la BD ? Flora Grimaldi raconte comment sa saga Une Histoire de l’Île d’Errance est devenue un ensemble de tomes qui peuvent se lire indépendamment...

Dès le départ, la scénariste de Bran et Macha avait évincé l’idée de créer une série linéaire pour mettre son univers en BD car elle savait qu’« aujourd’hui les maisons d’édition sont de plus en plus réticentes à se lancer dans de longues sagas ». L’auteure a donc préféré raconter l’histoire d’Errance à travers des one-shot mettant chacun en scène différents personnages, à différentes périodes de l’île.

Extrait de Macha, page 15

Ce choix évite que « la série s’interrompe subitement et laisse un lectorat sur sa faim » explique-t-elle. Elle ajoute que les one-shots « donnent aussi plusieurs portes d’entrée dans l’univers d’Errance, ce qui aide le lecteur à comprendre son histoire dans sa globalité ! ».

Flora Grimaldi n’est pas la seule à avoir adopté cette tactique : la série Communardes, parmi de nombreuses autres, offre des histoires indépendantes qui mettent en scènes différents personnages féminins sous la Commune de Paris.

Virginie Kroun, le 30/06/2016

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants