icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Un Jour sans Jésus - T1

couverture de l'album

Série : Un Jour sans Jésus - Tome : 1/4 - Éditeur : Vents d'Ouest

Scénario : Nicolas Juncker - Dessin : Chico Pacheco

Genre : Humour

Public : Tout public

Prix : 11.50€

Le résumé de l'album

Jérusalem, dimanche de Pâques de l’an 33 après JC. Du mont Golgotha au palais de Ponce Pilate, une rumeur enfle dans toute la ville sainte : le corps du Christ a disparu ! Décidément, même mort, celui-là continue de faire des siennes... Miracle, blague à 2 deniers ou vol crapuleux ? Auquel cas les suspects ne manquent pas : les Zélotes et leur révolution, les Romains sentant le vent tourner, les Marchands du temple et leur trafic de reliques bon Lire la suite...

Note culturebd 4.5

Scénario

4.5

Dessin

3.5

La critique culturebd

Dimanche de Pâques, J 2 après la crucifixion d’un certain Jésus. Ce moment où apôtres, Romains, pharisiens et zélotes se retrouvent devant le tombeau vide et se demandent qui a bien pu planquer ce fichu corps et où ? ! Iconoclaste et irrévérencieuse, voilà une BD qui ravira ceux qui pensent qu’on peut rire de tout... surtout si c’est idiot.

Mais quel bazar, ce royaume de Judée : Barabbas et sa bande de malfrats, les pharisiens, les zélotes fanatisés et leur chef Judas, les Romains et au milieu les disciples de ce nouveau prophète, ce Jésus dont le corps a disparu, qui racontent partout qu’ils ont mangé son corps et bu son sang.

Dans ce premier album, Nicolas Juncker pose le décor. Il dépeint une atmosphère aussi confuse et délétère que le Moyen Orient actuel : tout le monde se déteste, se tire dans les pattes et s'engueule. La Judée est une poudrière où les fanatismes religieux et nationalistes se côtoient probablement pour le pire, mais surtout pour les meilleures vannes...

Ce scénario gonflé est plein de références, plein de bon mots et assez lourdingue pour être des plus réjouissants. Dans cet album avec dialogues bien envoyés, on se marre franchement et, des marchands du temple vendant des morceaux de la vraie croix aux onze cavaliers de l’Apocalypse, rien ne nous est épargné.

Le dessin de Chico Pacheco, sans être particulièrement original, soutient l’action trépidante. Ses personnages, dont les visages et les attitudes sont un vrai ressort comique, correspondent aussi à l’image consacrée qu’on peut avoir de l'époque contemporaine de Jésus. Le mélange prend bien et fait rire.

Si chacun cherche Jésus et personne ne trouve midi à sa porte, Un Jour sans Jésus est un petit miracle de rigolade...

Laure Enne, le 15/04/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants