icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Nains - T6 : Jorun de la Forge

couverture de l'album Jorun de la Forge

Série : Nains - Tome : 6/6 - Éditeur : Soleil

Scénario : Nicolas Jarry - Dessin : Pierre-Denis Goux

Collection : Heroic fantasy

Genre : Heroic fantasy

Public : À partir de 12 ans

Prix : 14.95€

Le résumé de l'album

Alors qu’il a quatre ans, Jorun, le fils cadet de Redwin, se renverse du métal en fusion sur le visage... Marqué pour le reste de sa vie et jalousant le talent de son frère aîné, Jorun est dévoré par la colère. Si Ulrog, son frère aîné, a hérité du don de leur père pour la forge, Jorun, lui, a hérité seulement de sa rage...

Incapable de contrôler ce fils de plus en plus rebelle, Redwin le confie à un recruteur de la légion de Fer, une compagnie Lire la suite...

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

4.5

La critique culturebd

Quoi de plus dur de naître le fils d’une légende, quand on a soi-même aucun talent ? Après le père Redwin, Nicolas Jarry et Pierre-Denis Goux s’intéressent à sa descendance et plus particulièrement à son second fils, Jorun de la Forge. Un magnifique récit sur la paternité, la guerre et le poids de son héritage.

De son légendaire père, Jorun n’a hérité d’aucun talent mais partage la sombre colère qui a poussé autrefois Redwin à forger une arme terrible contre les Mages noirs. Ceux-ci sont de retour et c’est bien Jorun, rejeté par les siens, qui va malgré lui reprendre le fardeau de la guerre et contraindre son père à faire face à ses vieux démons.

Il est rare en heroic fantasy de tomber sur un récit complet, touchant autant de problématiques familiales et existentielles, tout en offrant un récit de fantasy palpitant. C’est l’exploit réussi par ce nouveau tome de l’univers Nains. Charismatique et torturé à souhait, le nouveau héros de Nicolas Jarry offre à son auteur l’occasion de déployer tout son talent de scénariste, tout en restant dans la ligne établie par cette série-concept.

Les batailles épiques, les paysages épatants et les personnages emplis de vie de ce tome sont merveilleusement dessinés par Pierre-Denis Goux, déjà aux commandes du graphisme de la très bonne série Mjöllnir. Le découpage efficace des planches ainsi que les couleurs vives de ce nouveau tome accrochent le lecteur de bout en bout, dans un récit digne d’un film d’heroic fantasy.

Bravo à Nicolas Jarry et Pierre-Denis Goux et longue vie aux Nains !

Gilles Vanel , le 17/02/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants