icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Momo - T1

couverture de l'album

Série : Momo - Tome : 1/1 - Éditeur : Casterman

Scénario : Jonathan Garnier - Dessin : Rony Hotin

Genre : Récit de vie

Public : Tout public

Prix : 16.00€

Le résumé de l'album

« Hey le bon dieu ! Dis à mon papa qu'il faut qu'il rentre vite ! Et dis-lui que je lui fais des gros bécots ! Et mamy aussi, elle lui fait des bécots ! ... Même si elle pique un peu... » Avec Momo , Jonathan Garnier et Rony Hotin recomposent le parfum inoubliable de l'enfance. Le temps des copains, des découvertes, des petite bêtises, des grands bonheurs et des gros chagrins. Le temps aussi d'un émerveillement constant que contrarient parfois Lire la suite...

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

Momo n’a pas 10 ans ni la langue dans sa poche mais elle a plein d’énergie à mettre dans ses pérégrinations d’enfant. Cette petite fille qui vit chez sa grand-mère adore les chats et attend le retour de son papa en faisant quelques bêtises. Le récit de sa vie d’enfant émeut : on rit comme on pleure de ses petites trouvailles et grands chagrins.

Avec Momo, on se retrouve à hauteur d’enfant dans un petit village. La petite fille court après tous les chats qu'elle voit et voudrait être comme Françoise, une grande qui a un T-shirt Tortues Ninja, de beaux cheveux et n’a peur de rien... Quand Momo n’est pas en train de suivre sa grand-mère, elle trouve le moyen de faire quelques bêtises de son âge. La somme des petits moments qu'elle vit a le goût inimitable de l’insouciance enfantine...

Les jeux, les copains qu’il est difficile de se faire et l’inconscience de cet âge sonnent vrai. Et Momo y adjoint une narration enlevée. La fraîcheur du ton de Jonathan Garnier offre un savant équilibre à cet album. Innocence sans niaiserie et gros chagrin sans pathos constituent la bulle dans laquelle Momo nous enveloppe dès les premières pages.

Les montagnes russes de sentiments qui constituent l’enfance n’auraient pas cette aura lumineuse sans le dessin de Rony Hotin. Ses personnages aux traits épurés jouent une palette d’expressions fines, nimbés de couleurs qui leurs rendent toujours justice. Que ce soit un coucher de soleil, un orage ou une après-midi où rien ne bouge dans le petit village, l’ambiance ancre les situations dans le vraisemblable tout en y ajoutant la chaleur des beaux souvenirs.

Ce premier tome de Momo brosse un superbe portrait de l’enfance sans une once de fausse naïveté mais avec toute l’immense générosité qu’on a à cet âge là.

Line-Marie Gérold, le 02/03/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (3)

a donné son avis :

note de la critique de Le divan

Énorme coup de cœur !

Drôle, attendrissant et émouvant, Momo est la pépite de ce début d'année! Tous les amoureux de la BD "Un océan d'amour" vont adorer Momo! A lire par tous

Posté le 13/06/2017 à 11h53

a commenté :

Les couleurs visibles dans les extraits sont magnifiques.

Posté le 14/03/2017 à 10h40

a commenté :

à lire le résume, super pour mes jumelles remuantes!!! merci pour ce concours

Posté le 13/03/2017 à 14h13