icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Médicis - T1 : Cosme L'Ancien, De la boue au marbre

couverture de l'album Cosme L'Ancien, De la boue au marbre

Série : Médicis - Tome : 1/1 - Éditeur : Soleil

Scénario : Olivier Péru - Dessin : Giovanni Lorusso

Genre : Historique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 14.95€

Le résumé de l'album

Qui sont les Médicis ? Banquiers, tyrans, humanistes, conspirateurs, visionnaires, artistes, guerriers, assassins... De générations en générations, ils ont façonné la Renaissance, influencé le destin de l’Italie comme de l’Europe, sont devenus l’une des familles les plus riches du monde, ont côtoyé de grands rois, des artistes tels que Michel-Ange et De Vinci, ont donné deux reines à la France et trois papes à la chrétienté... Leur maison a Lire la suite...

Note culturebd 3.0

Scénario

3.5

Dessin

2.5

La critique culturebd

De la boue au marbre, il n’y a peut-être qu’un pas, mais rien ne dit qu’il sera facile, rapide ou qu’il ne vous coûtera pas votre âme. Cette bonne bande dessinée historique conte l’histoire des Médicis, petits commerçant puis banquiers, mécènes et tyrans qui ont fait l’Histoire.

La saga des Médicis, de leur relation passionnelle à Florence et de leur ascension s’ouvre avec Cosme l’Ancien, le personnage principal de cet album. Elle sera émaillée de lutte politiques, de stratagèmes immoraux, de violence et même de meurtres sanglants. Cet ambitieux fera tout pour mener sa famille au faîte du pouvoir et de la gloire.

Olivier Péru, signe à nouveau un scénario captivant. Il sait tirer de la matière historique la même énergie que pour ses récits de fantasy. Plein de rebondissements, d’intrigues et de passion, ce premier tome traite du début de l'ascension de l’illustre et redoutée famille via l’amour dévorant de Cosme Médicis pour Florence et le pouvoir. L’auteur sait donner de la profondeur à ses personnages et rendre contemporains leurs espoirs, leurs rages et leurs peines.

Le dessin de Giovanni Lorusso soutient bien l’intrigue, avec de nombreux détails. Cependant les costumes chatoyants et les réalisations architecturales d’époque jusqu’au œuvres d’art qui habillent parfaitement de réalisme les décors rendent l’ensemble parfois trop chargé. Cet effet de vague fouillis empêche une lecture parfaitement fluide.

Malgré les quelques défauts du dessin, cette série est un bel aperçu de la Florence médiévale et de la famille qui fit sa gloire...

Laure Enne, le 14/03/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants