icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Les Ogres-Dieux - T2 : Demi-Sang

couverture de l'album Demi-Sang

Série : Les Ogres-Dieux - Tome : 2/2 - Éditeur : Soleil

Scénario : Hubert - Dessin : Bertrand Gatignol

Collection : Métamorphose

Genre : Fantastique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 26.00€

Voir la bande-annonce

Le résumé de l'album

Les Nobles-Nés dominent le royaume au pied du château des Ogres-Dieux et gouvernent en leur nom. Bien que né parmi eux, la place de Yori n’est pas évidente : si son père – le roi – l’aime, il n’en reste pas moins un bâtard, le fils de la favorite, hétaïre de haut vol.

Sa grâce et son intelligence ne cessant d’attiser la haine de ses demi-frères légitimes, Yori et sa mère finissent dans les bas-fonds de la capitale. Il est alors prêt à tout pour Lire la suite...

Note culturebd 4.5

Scénario

4.5

Dessin

5.0

La critique culturebd

Après un aperçu de la lignée dégénérée des Roi-Dieux, voici l’histoire de Yori le Demi-Sang. De compromis en faveurs, ce jeune homme fera tout pour se hisser au sommet de la hiérarchie humaine. Dans un noir et blanc toujours impeccable, Hubert et Gatignol nous offrent à nouveau une BD de haut vol.

Bâtard issu d’un Noble-Né, Yori a juré de se hisser au pouvoir le jour où sa mère et lui ont été jetés dehors par son père. Pour mettre son ambition à exécution, il ne recule devant rien : séduire, manipuler ou éliminer, il sait qu’il ne devra compter que sur lui-même pour acquérir la place de chambellan. Quitte à risquer sa vie en côtoyant les Ogres-Dieux.

Yori, le Demi-Sang

Dans ce deuxième tome qui peut se lire indépendamment, Hubert explore moins la déchéance d’une lignée consanguine que les concessions qu’entraîne une ascension rapide dans les sphères du pouvoir. Son héros, Yori, arrive à la fois horrifier et à attendrir. Devenu loup parmi les loups, ce Demi-Sang permet au scénariste d’explorer la place des chambellans, maîtres parmi les Hommes mais jouets chez les géants. Une belle fable sur le pouvoir.

La confession de l’arriviste calculateur qu’est Yori nous tient en haleine grâce à ses yeux clairs, au regard presque candide. Beau mais toujours avide, sûr de lui mais pas exubérant : cet équilibre quasi alchimique qui fait le charme de Yori réside autant dans son visage que dans la mise en scène. Yori occupe le centre des cases de Gatignol, il éblouit tant qu’on en oublierait presque les fastes des palais qu’il traverse.

Après le destin de Petit qu’on ne voulait surtout pas voir devenir un géant, la vie de Yori qui s’était rêvé bien plus grand que les autres humains brille : la série des Ogres-Dieux n’a pas fini d’engendrer des pépites.

Line-Marie Gérold, le 19/07/2016

Pour aller plus loin

Critiques Presse

Note moyenne : 4.8 pour 2 critiques presse

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants