icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Les Maîtres Inquisiteurs - T5 : Aronn

couverture de l'album Aronn

Série : Les Maîtres Inquisiteurs - Tome : 5/6 - Éditeur : Soleil

Scénario : Sylvain Cordurié - Dessin : Jean-Charles Poupard

Collection : Heroic fantasy

Genre : Heroic fantasy

Public : À partir de 12 ans

Prix : 14.95€

Le résumé de l'album

Des assassins font planer une menace mortelle sur une cité d’Ardaigne. Un seul Maître Inquisiteur suffira-t-il à les arrêter ?

Depuis sa fondation, la cité d’Anderion est sous la protection des prêtres du Dragon Rouge. À la pleine lune, ils récitent les versets sacrés issus de leur antique grimoire et empêchent le réveil des dragons. Quand ces derniers sont retrouvés morts et leur grimoire détruit, Noriav de l’Ordre des Mages, sollicite l’aide Lire la suite...

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La critique culturebd

Sylvain Cordurié, accompagné du dessin efficace de Jean-Charles Poupard, apporte un jeune génie à la table des Maîtres Inquisiteurs, dont la froide intelligence et la jeune arrogance vont avoir de terribles conséquences pour son Ordre. Créant un album de fantasy agréable.

La saga des maîtres inquisiteurs continue avec l’histoire du jeune Aronn, confronté à une vieille menace. Les prêtres du Dragon rouge, dernier bastion contre le réveil de ces bêtes féroces, ont été sauvagement assassinés. Seul le pouvoir d’Aronn peut faire sortir à temps de sa prison le renégat Maître Eliezer, dernier connaisseur des incantations pouvant endormir les dragons.

Les maîtres inquisiteurs T.5

Déjà bien entamé dans les premiers tomes de cette épopée, un complot au sein de l’ordre des Maîtres Inquisiteurs se profile encore dans ce cinquième tome. Porté par Cordurié, le personnage d’Aronn est certes un génie. Mais il semble également nourrir une relation subtile avec les éléments de la nature, comme son compagnon elfe Eldurin. Dans un scénario de complot et d’assassinat plus que classique, Sylvain Cordurié a su utiliser une approche intéressante du pouvoir de son jeune Aronn, enrichissant encore la menace qui plane sur le monde.

Jean-Charles Poupard, au dessin, utilise chaque élément du scénario pour prendre tout le plaisir graphique qu’une telle histoire peut permettre : sa guilde d’assassins est savoureusement défigurée, leurs commanditaires encapuchonnés et mystérieux, les dragons sublimés et affamés. Le tout savamment rythmé permet à l’action de porter le lecteur d’un bout à l’autre du récit avec plaisir et efficacité.

Pas besoin de talent d’inquisiteur pour comprendre vers quelle conclusion ces cinq premiers tomes de la saga mènent. Après l’Obeyron d’Olivier Péru, le jeune Aronn de Sylvain Cordurié dénote encore dans cet ordre des Maîtres Inquisiteurs par son talent impressionnant et sa subtilité de jugement. Voyons ce qui lui arrivera dans le sixième et dernier tome de ce cycle...

Gilles Vanel , le 26/04/2016

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants