icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Les enquêtes polar de Philippine Lomar - T2 : Le Braqueur des coeurs

couverture de l'album Le Braqueur des coeurs

Série : Les enquêtes polar de Philippine Lomar - Tome : 2/2 - Éditeur : Editions de la Gouttière

Scénario : Dominique Zay - Dessin : Greg Blondin

Genre : Polar / Thriller

Public : À partir de 9 ans

Prix : 12.70€

Voir la bande-annonce

Le résumé de l'album

Mon nom c’est Lomar, Philippine Lomar. J’ai treize ans et demi.
Ce que je veux faire plus tard, je le fais déjà : je suis détective privée.
J’écrabouille les embrouilles, et il vaut mieux s’offrir mes services que de subir mes sévices, parce que si je vous prends en grippe, vous n’avez pas fini de vous moucher.

Un jour, je reçois un appel en urgence d’une fille de douze ans pour venir en aide à sa grande sœur, en pleine déprime. Il semblerait que Lire la suite...

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

Après une sale affaire de racket, Philippine Lomar s’attaque à un chagrin d’amour malsain dans Braqueurs des cœurs, deuxième tome de ses enquêtes. Décidément la jeune détective ne freine jamais devant les ennuis, pour son plus grand plaisir... et le nôtre !

Fidèle à elle-même, Philippine Lomar continue d’utiliser ses talents de détective au service des âmes persécutées. Entre deux enquêtes, elle reçoit l’appel alarmant d’une fillette de douze ans. Celle-ci s’inquiète pour sa sœur Géraldine, une adolescente boulotte qui a les idées noires depuis qu’un loustic lui a amoché le cœur. Mais Philippine n’aime pas les vilains tombeurs, surtout ceux qui dérangent les affaires de son acolyte Mok...

Mettre en scène les peines de cœur dans une BD adolescente peut sembler être une ruse vieille comme le monde. Pourtant grâce à une plume qui renoue avec les racines du polar, Dominique Zay donne la force et de la profondeur à ce thème. Courses-poursuites et scènes d’action poussent à l’extrême le curseur du chagrin d’amour pour faire ressortir avec justesse la torture mentale et le désespoir qu’il suscite.

Malgré la noirceur du récit, l’histoire se termine sur une note d’espoir pour la jeune Géraldine, tandis que le caractère et le bagou légendaires de Philippine s’en sortent sans éraflure. Même en tant que pourfendeuse de bourreaux des cœurs, la jeune détective conserve sa répartie et ses répliques savoureusement mordantes.

Cette héroïne est toujours aussi parfaitement taillée par le trait expressif de Greg Blondin, et la palette de couleurs pétillantes de Dawid. Ensemble, le dessinateur et le coloriste donnent de l’éclat à cette justicière pour ados, ainsi aux décors urbains, qui lui servent de terrain de jeu, même les plus miteux !

Dans la continuité du premier tome de Philippine Lomar, Braqueurs des cœurs brille par son originalité et le message optimiste qui parlera aux jeunes cœurs brisés...

Virginie Kroun, le 04/07/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants