icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Les enquêtes polar de Philippine Lomar - T1 : Scélérats qui rackettent

couverture de l'album Scélérats qui rackettent

Série : Les enquêtes polar de Philippine Lomar - Tome : 1/1 - Éditeur : Editions de la Gouttière

Scénario : Dominique Zay - Dessin : Greg Blondin

Genre : Polar / Thriller

Public : À partir de 9 ans

Prix : 12.70€

Le résumé de l'album

Mon nom c’est Lomar, Philippine Lomar. J’ai treize ans et demi.
Ce que je veux faire plus tard, je le fais déjà : je suis détective privée.
J’écrabouille les embrouilles, et il vaut mieux s’offrir mes services que de subir mes sévices, parce que si je vous prends en grippe, vous n’avez pas fini de vous moucher.

Cette fois, l’affaire à laquelle j’étais confrontée sentait vraiment mauvais, une histoire de racket et le racket a une odeur, une sale Lire la suite...

Note culturebd 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.0

La critique culturebd

Philippine n’a pas de chapeau, ni d’imperméable et encore moins la langue dans sa poche ! Seuls suffisent son bagou et sa droiture pour charmer dès les premières pages de Scélérats qui rackettent, le premier tome de ses enquêtes.

Revêche et aventureuse, Philippine Lomar gagne sa notoriété dans les cours de récré en jouant les détectives. Swong, une fillette quotidiennement rackettée par des jumeaux à l’air peu commode, fait appel à ses services. Flanquée de ses deux acolytes, Gégé et Mok, la justicière est bien déterminée à démêler les fils de cette affaire et pourfendre ce duo de crapules !

Philippine Lomar

Scélérats qui rackettent inaugure avec brio cette série polar jeunesse ! Les scènes d’action sont percutantes, sans pour autant verser dans les effusions de sang. Les plans et les cadrages mettent davantage l’accent sur les répliques qui font tout le sel du polar ! Pour son premier scénario de BD jeunesse, Dominique Zay a su puiser dans son expérience d’écrivain de romans policiers rimes et tournures incisives.

Le tout s’ajuste parfaitement au dessin de Greg Blondin, dont les expressions des personnages et les décors inspirés d’Amiens, s’adaptent au jeune public. La colorisation de Dawid va dans le même sens et nous transporte dans un tourbillon de couleurs énergiques. La cité, le handicap, la monoparentalité, la délinquance, le harcèlement scolaire... au lieu d’étouffer ces thématiques, l’univers graphique fait ressortir avec justesse et permet au jeune lecteur d’appréhender l’aigreur du monde en douceur.

Le regard juvénile de l’héroïne y aide également, se dérobant toutefois à la candeur et la fragilité qu’on peut attribuer à une jeune fille. Du haut de ses treize ans et demi, Philippine Lomar réunit déjà trait d’esprit et mental d’acier, qui lui donnent la trempe des grands détectives !

Virginie Kroun, le 05/07/2016

Pour aller plus loin

Anecdotes

Les auteurs enfilent leur costume d’enquêteur !

Extrait de Scélérats qui rackettent, page 12
Dominique Zay confie « l’utilise[r] beaucoup pour fixer des décors, voire même les saisons. Par exemple on sait que la prochaine enquête de Philippine Lomar se passera en été ! ». Une BD ne se conçoit pas sur un coup de tête, encore moins quand elle couvre un sujet aussi sérieux que la guerre, l’immigration ou la vie en cité. L’auteur réfléchit et enquête sur les terrains pour les dépeindre avec le plus réalisme possible !

L’auteur de bande dessinée est loin d’être un ermite retranché dans son atelier. Dominique Zay, le scénariste de Philippine Lomar, va même jusqu’à reprendre les méthodes d’enquête de sciences sociales ! Lire la suite...

1 anecdote

Critiques Presse

Note moyenne : 3.5 pour 2 critiques presse

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

a commenté :

Bonsoir à tous, vous avez été près de 1800 participants au jeu-concours de Philippine Lomar. Félicitations aux 10 membres qui ont gagné!

Posté le 04/09/2016 à 20h30