icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Les Décastés d'Orion - T1

couverture de l'album

Série : Les Décastés d'Orion - Tome : 1/1 - Éditeur : Les Humanoïdes Associés

Scénario : Éric Corbeyran, Julia Verlanger - Dessin : Jorge Miguel

Genre : Science-Fiction

Public : À partir de 16 ans

Prix : 13.95€

Voir la bande-annonce

Le résumé de l'album

Décasté ! La sentence tombe en même temps que le fer brûle le bras de Kolhen. À la place de son tatouage de guerrier, le jeune homme porte désormais la croix des parias, les « décastés » comme on les appelle sur la constellation d'Orion. Déterminé à prouver son innocence et à se venger de ceux qui l’ont piégé, Kohlen parvient à s’échapper. Son chemin croise alors celui d'une femme aux cheveux d’or, possédant un véhicule volant. Une magicienne ? Lire la suite...

Note culturebd 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

La critique culturebd

Les Décastés d’Orion, adapté du roman de science-fiction La croix des Décastés, s’ouvre sur Orion-XB12557. Sur cette planète à la civilisation primitive basée sur des castes, une enquête terrienne va bouleverser l’équilibre rigide de toute la société. Cette adaptation riche permet à un classique de SF de revenir sur le devant de la scène.

Un vaisseau survole une zone d’Orion-XB12557 à la recherche d’un autre engin disparu. Une mauvaise rencontre avec des animaux vont l’obliger à se poser. Pendant ce temps, Kolhen de la caste des guerriers, tombe dans un piège. Le jugement est sans appel : décasté et envoyé dans les mines. Mais il croisera la route de l’enquêtrice terrienne...

Le récit mélange intelligemment la mise en place de l’intrigue, la présentation de la planète et de son fonctionnement. Les limites du système en place et les enjeux en cours sont dévoilés au fur et à mesure des rencontres de Kolhen sans jamais alourdir la lecture. Le rythme assez rapide du scénario sert une action très présente, à coups de d’évasion, de pirates, de trahison et bien sûr d’amour.

Ce classicisme ciselé arrive embarque aisément dans ce monde archaïque qui doit rester à l’abri de la civilisation terrienne, bien plus avancée. Cela va même au-delà puisqu’à la fin de la lecture, la multitude de civilisations possibles enflamme l’imagination, ouvrant sur les autres mondes issus de la plume de Julie Verlanger.

D’un premier abord classique voir rétro, le dessin se révèle ensuite riche en détails. Il participe pleinement à l’enchantement de la découverte d’Orion avec sa faune et sa flore. Il parsème aussi les cases des traces d’un passé très lointain, oublié des habitants. Si une partie des cases souffre d’un certain statisme, les scènes de combat s’en extraient pour se révéler fluides et réussies.

Cette nouvelle série de science-fiction s’avère une aventure classique qu’on ne boude pas...

Damien Sirven, le 14/03/2017

Pour aller plus loin

Critiques Presse

Note moyenne : 3.8 pour 2 critiques presse

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants