icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Katanga - T1 : Diamants

couverture de l'album Diamants

Série : Katanga - Tome : 1/1 - Éditeur : Dargaud

Scénario : Fabien Nury - Dessin : Sylvain Vallée

Public : À partir de 12 ans

Prix : 16.95€

Voir la bande-annonce

Le résumé de l'album

En 1960, après quatre-vingts ans passés sous la domination coloniale belge, le Congo proclame son indépendance ; moins de deux semaines après, la riche province minière du Katanga fait sécession. Le Congo et le Katanga entrent immédiatement en guerre ; au coeur du conflit : la possession des territoires miniers. De nombreux massacres et exodes de civils s'ensuivent. L'ONU impose alors sa médiation et l'envoi de Casques bleus sur place... Dans le Lire la suite...

Note culturebd 4.5

Scénario

5.0

Dessin

4.5

La critique culturebd

En 1960 le Congo s’affranchissait du colonisateur belge. Mais la riche province minière du Katanga entendit gagner sa propre indépendance, soutenue dans sa démarche sécessionniste par une société privée (belge !) qui n’hésita pas à embaucher une belle brochette de mercenaires. Forts de leur succès critique et public d’Il était une fois en France, le binôme Vallée/Nury remet le couvert pour un futur triptyque qui s’annonce d’emblée éblouissant.

En quelques pages le prologue récapitule l’histoire mouvementée de ce coin d’Afrique en lettres de sang ainsi que l’arrivée des Européens venus tirer parti de la situation et, bien sûr, exploiter toutes ses richesses à leur seul profit. Lorsque la révolte éclate et que les colons sont obligés de fuir, Charlie l’ex-domestique, après avoir occis son patron, s’enfuit avec une mallette gorgée de pierres précieuses.

La manière dont Fabien Nury installe son récit, où la part fictionnelle s’inscrit avec une crédibilité sans la moindre faille dans un contexte criant de vérité, est sidérante par sa concision et une rare efficacité. Tous les acteurs de cette tragi-comédie nous sont brossés avec une acuité du regard que Sylvain Vallée, par son trait semi-réaliste, nous rend encore plus vrais que nature.

Son dessin, déjà remarquable dans la saga précédente, s’est encore bonifié. La galerie des « affreux » venus s’investir dans ce capharnaüm est tout simplement prodigieuse. On se croirait dans un polar de la grande époque, celle où s’illustraient les Ventura, Gabin, Blier, Constantin et autres grandes gueules du grand écran.

À l’heure où certains débattent encore sur les bienfaits ou les méfaits de la colonisation, cette nouvelle série vient à point nommé pour remettre les pendules à l’heure car chacun pourra se faire, à la lueur de ces faits, sa propre idée sur la question.

Serge Buch, le 16/03/2017

Pour aller plus loin

Critiques Presse

Note moyenne : 4.9 pour 6 critiques presse

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

a donné son avis :

note de la critique de Le divan

Une plongée brutale dans une Afrique où corruption, brutalité et guérillas règnent. Un Nury et Vallée qui ne laisse pas indifférent!

Posté le 13/06/2017 à 11h52