icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Jojo Intégrale - T1 : Intégrale 1983 - 1991

couverture de l'album Intégrale 1983 - 1991

Série : Jojo Intégrale - Tome : 1/1 - Éditeur : Dupuis

Scénario : André Geerts - Dessin : André Geerts

Collection : Patrimoine

Genre : Aventure, Humour

Public : À partir de 3 ans

Prix : 28.00€

Le résumé de l'album

De 1977 à 2010, année de son décès, André Geerts n'a cessé d'enchanter les pages du Journal Spirou. "La petite chronique vénusienne", "Le commissaire Martin", "Monde cruel"... autant de pages dans lesquelles se révélait un talent qui trouvait naturellement sa place parmi celui de ses amis Hislaire, Frank Pé, Benn ou Le Gall. En 1983, Jojo fait de timides débuts, en quart de page ; il n'est là que pour boucher les trous. Jusque-là, le rédacteur Lire la suite...

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

Jojo a fait son apparition dans les pages du Journal de Spirou en 1983 alors qu’André Geerts, y avait fait ses débuts dès 1976. Sept années de menus travaux avant de créer son petit personnage qui deviendra très vite une référence incontournable. Sept ans après son décès prématuré, il était grand temps qu’une intégrale lui soit consacrée. Ce premier volume est un vrai bijou. Indispensable !

Jojo n’a plus de maman mais un papa qui, certes, adore son bambin mais est très pris par son activité professionnelle. Jojo peut cependant compter sur sa mamy qui veille au bonheur de son petit-fils avec tout ce qu’une grand-mère peut dispenser de tendresse et d’attentions. Et son univers ne se restreint pas à sa seule famille : il y a aussi l’école, les copains, gros Louis et Violaine et encore tant d’autres personnages.

Journal de Spirou n°2378 (10 novembre 1983)

André Geerts a puisé toute son inspiration dans ses propres souvenirs d’enfance soit une époque désormais révolue sans écran d’ordinateur, sans télé ni téléphone portable. Et pourtant, ancrées dans l’esprit de la toute fin des années 50, ces histoires continuent de nous parler et de nous émouvoir.

Journal de Spirou n°2378 (10 novembre 1983

Avant Jojo, André Geerts avait démarré sa carrière avec des dessins d’humour dont le style graphique rappelle Sempé. Sa galerie de personnages tout en rondeurs, leurs bouilles on ne peut plus expressives, sa palette de couleurs d’une infinie douceur, l’humour des situations plus vraies que nature, tout concourt à faire de Jojo une série inusable où l’on peut à tout moment venir se resourcer et retrouver le parfum de son enfance.

Cette intégrale comble aussi le lecteur par le choix d’un tas de documents inédits, de dessins rares. Un coup de chapeau aussi pour la très belle introduction de Morgan Di Salvia qui retrace le parcours artistique d’André Geerts et sa jeunesse, photos familiales à l’appui. Vivement les tomes suivants !

Serge Buch, le 18/05/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants