icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

India Dreams - T9 : Le Regard du vieux singe

couverture de l'album Le Regard du vieux singe

Série : India Dreams - Tome : 9/10 - Éditeur : Casterman

Scénario : Maryse Charles - Dessin : Jean-François Charles

Genre : Aventure, Sentimental

Public : À partir de 12 ans

Prix : 13.95€

Le résumé de l'album

Les Indes, fin du XIXe. L'inspecteur Pimlicott a retrouvé la trace de Percy, accusée d'un meurtre horrible commis à Londres deux ans plus tôt. Profitant d'une permission, le lieutenant Mac Oliffe se rend dans le désert de Thar, à la recherche de son compagnon d'armes, le capitaine Redfields porté disparu après l'attaque du fort Nawdar.

Alors que la mousson dévaste la région de Calcutta, le professeur Sybellius entreprend un voyage initiatique Lire la suite...

Note culturebd 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.5

La critique culturebd

L’inspecteur Pimlicott s’apprête à arrêter Virginia Moore que le juge Arthur Byle, persuadé de son innocence, a pris sous sa protection. Dans le désert de Thar, le lieutenant Mac Oliffe est à la recherche du capitaine Redfield disparu depuis sa funeste défaite. Maryse et Jean-François Charles qui nous ont fait partager leur fascination pour l’Inde du XIXe siècle, mettent ici un point final à leur brillant India Dreams.

Ce second cycle qui se termine avec le Regard du vieux singe est antérieur aux événements contés dans le premier qui fut, dès le premier tome, fort bien accueilli, tant par la critique que par le public. Jean-François Charles passait alors à la couleur directe pour déployer tous les charmes des Indes que le couple avait découvert à l’occasion de plusieurs voyages.

Forts du succès du premier cycle, ils ont imaginé une nouvelle histoire brassant une multitude de personnages dont les parcours vont s’entrecroiser tout au long de ces quatre nouveaux tomes. Au risque de déboussoler le lecteur par une intrigue qui part un peu dans tous les sens, le scénario de Maryse aurait mérité d’être plus resserré ou alors développé sur une pagination plus importante.

Le récit dénonce l’arrogance du colonisateur britannique et ses méfaits dans le même esprit que celui de Ferrandez avec ses Carnets d’Orient. Mais le scénario prend ici un tour plus romantique pour illustrer ce choc des civilisations et des cultures, flirtant parfois, malgré la dureté de certaines scènes, avec un sentimentalisme proche du roman-photo.

Le trait de Jean-François se relâche quelque peu dans ce dernier tome, graphiquement moins fignolé que les précédents mais le charme de ses couleurs pastel reste toujours aussi plaisant. Si l’attente a été plus longue pour voir arriver cette conclusion (trois ans !), le couple s’est autorisé une belle récréation avec L’herbe folle, un one-shot fort recommandable publié en avril dernier.

Serge Buch, le 20/12/2016

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants