icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Ernest et Rebecca - T7 : Il faut sauver Monsieur Rébaud !

couverture de l'album Il faut sauver Monsieur Rébaud !

Série : Ernest et Rebecca - Tome : 7/7 - Éditeur : Le Lombard

Scénario : Guillaume Bianco - Dessin : Antonello Dalena

Genre : Aventure

Public : À partir de 3 ans

Prix : 10.60€

Le résumé de l'album

Une nouvelle maîtresse, aux méthodes strictes et extrêmement autoritaires, arrive dans la classe de Rebecca. La discipline de fer imposée par Mademoiselle Bello succède aux méthodes « anarchiques et non conventionnelles » de Monsieur Rébaud pour lesquelles il a été mis à pied. Soucieuse de rétablir la justice et opposée au climat de peur qui règne désormais en classe, Rebecca et ses amis, François, Nadine et bien sûr Ernest, vont unir leurs Lire la suite...

Note culturebd 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

La critique culturebd

Rebecca a bientôt sept ans, grand tournant dans la vie de cette petite fille espiègle et énergique. Ernest son « microbe de compagnie » et meilleur ami, va l’aider à sauver la place de son instituteur préféré... Une histoire vivifiante pour ce tome plein d’aventures et de rebondissements !

L’anniversaire de Rebecca est dans quelques jours. Elle rêverait à cette occasion de pouvoir enfin faire du vélo sans la dernière roulette qui lui reste... Mais à l’école, elle apprend que monsieur Rébaud, l’instituteur adoré de la classe est renvoyé ! Il est remplacé par « La Sorcière Rouge », une maîtresse effrayante et autoritaire suspectée d’être une sorcière... La petite fille et ses amis vont donc tout faire pour la démasquer et rendre sa place à leur maître.

Les dialogues très drôles et la fraîcheur des personnages de Guillaume Bianco rendent la lecture très plaisante. Les enfants énergiques et plein de créativité contrastent avec l’attitude de la maîtresse poussée dans un rôle de mégère caricaturale. Certains sujets délicats comme les problèmes familiaux sont subtilement évoqués et la chute imprévue approfondit le propos de l’histoire.

Tout en rondeurs et en expressivité, le trait fin d’Antonello Dalena appuie les expressions des personnages. Les grands yeux et les visages travaillés égaient l’ensemble. Les couleurs vives et contrastées de Cecilia Giumento illuminent les vignettes qui apparaissent ensoleillées et joyeuses. L’image complète et souligne efficacement le texte dont l’humour est ainsi rehaussé en permanence.

Une lecture de qualité et bon moment passé avec Ernest et Rebecca qui promettent encore de nouvelles aventures !

Rachelle Gosselin, le 22/04/2017

Pour aller plus loin

Critiques Presse

Note moyenne : 3.0 pour 2 critiques presse

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants