icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Elfes - T16 : Rouge comme la lave

couverture de l'album Rouge comme la lave

Série : Elfes - Tome : 16/16 - Éditeur : Soleil

Scénario : Jean-Luc Istin - Dessin : Jose Francisco Kyko Duarte

Collection : Heroic fantasy

Genre : Heroic fantasy

Public : Tout public

Prix : 14.50€

Le résumé de l'album

Contre toute attente, l’elfe bleu Athé’non a survécu à l’assaut de la forteresse de Kastennroc. Il est aux portes de la mort mais se venger de Lah’saa est une idée qui l’aide à survivre.

Lah’saa qui, au pied de la citadelle de Slurce, négocie avec les elfes noirs… Soit ils l’acceptent comme leur souveraine, soit elle les détruit tous. Les elfes Noirs acceptent et laissent Lah’saa atteindre l’objectif qu’elle s’est fixée. L’elfe nécromancienne Lire la suite...

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

4.0

La critique culturebd

Lah’saa est maintenant aux portes de la citadelle de Slurce et tous les héros des races elfe, nain et humaine s’allient dans un ultime affrontement désespéré. Le cycle de Lah’saa trouve enfin son dénouement dans ce seizième tome de la série Elfes, orchestré de main de maître par Jean-Luc Istin au scénario et Kyko Duarte au dessin.

Voilà déjà dix tomes que la nécromancienne Lah’saa apeure tous les royaumes. Mais l’Elfe la plus meurtrière de l’histoire n’a pas encore dévoilé tous ses secrets. Qui mieux que Lanawyn, dont le corps est possédé par l’Elfe noire, pour lever le voile sur ces derniers mystères et peut-être apporter le salut à la chef de l’armée goule ?

Quoi de mieux, après avoir plongé un monde d’heroic fantasy dans le chaos et le désespoir, que d’en casser ses codes et idées reçues pour faire surgir la justice et la vérité ? Jean-Luc Istin apporte une somptueuse conclusion au cycle de Lah’saa, faisant converger toutes les races d’Elfes en un seul récit épique. Sortez les mouchoirs pour les dernières révélations sur Lah’saa, la fille de la lave, et son triste destin.

Les scènes de combat épique et de révélations sulfureuses de ce nouveau tome sont très proprement illustrées par Kyko Duarte, accompagné d’Olivier Héban à la couleur. Ils respectent l’univers graphique implanté dans la série, s’appropriant les multiples héros légendaires en présence et narrent avec une clarté limpide les multiples facettes de ce scénario. L’intensité des couleurs apporte la touche finale à ce récit dorénavant culte.

Fermer avec brio la porte du cycle de Lah’saa, tout en laissant ouverts les futurs scénarios elfiques de la série, voilà l’audacieux pari relevé par Jean-Luc Istin. Très longue vie aux Elfes et vivement le prochain arc narratif de cette série.

Gilles Vanel , le 17/02/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants