icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Bjorn le Morphir - T3 : La Reine des Enfers

couverture de l'album La Reine des Enfers

Série : Bjorn le Morphir - Tome : 3/5 - Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Thomas Lavachery - Dessin : Thomas Gilbert

Genre : Heroic fantasy

Public : De 9 à 17 ans

Prix : 14.00€

Le résumé de l'album

Bjorn et sa troupe poursuivent leur périple entre les différents étages des Enfers, le prince Dar à leurs trousses. Ils rencontrent les Infernautes, traversent l’Enfer horrible des âmes maudites et l’île paisible des héros défunts avant d’arriver dans la ville des morts, où règne la reine Mamafidjar. Bjorn devra redoubler de courage et de malice pour libérer le prince Sven et retrouver le chemin du retour…

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La critique culturebd

Jalonnée d’ennemis sanguinaires et d’âmes damnées, l’excursion de Björn et ses compagnons au cœur des enfers est loin d’être de tout repos. Il ne manquait plus qu’une visite dans la ville des morts, gouvernée par la redoutable Mamafidjar, pour pimenter La Reine des enfers, l’excellent troisième volet des aventures du petit Viking.

Poursuivi par le prince Dar et ses sbires, Björn et sa bande ne perdent pas de vue leur principal objectif : sauver le prince Sven des griffes de Mamafidjar. C’était sans compter la reine des enfers, qui invite la troupe dans son royaume. Björn remplira-t-il sa mission ? Telle est la question qui nous met en alerte dans le troisième tome cette série, tirée du roman de Thomas Lavachery.

Dans La Reine des enfers, la métamorphose des héros atteint son paroxysme ! Les relations entre Björn et Sigrid muent à la même allure que la peau de leur dragon Daphnir. Les dilemmes et embûches renforcent leurs sentiments et les mènent dans des scènes dignes d’une pièce shakespearienne. Mais les adolescents ne sont pas les seuls à grandir dans cette épopée fantastique. Sous leurs faux airs de chevaliers bourrus, Ketill et Svartog ouvrent chacun une fenêtre sur leurs failles et douleurs passées...


Thomas Lavachery a su retranscrire ces rebondissements sur planches, truffées de clins d’oeil à la mythologie nordique. Le jeune lecteur prendra plaisir à les découvrir, à mesure qu’il voyage dans une vaste galerie de paysages, magnifiquement illustrée par Thomas Gilbert. L’œil s’attarde particulièrement sur la ville des morts. La cité emprunte sa beauté aux architectures vénitiennes et renferme créatures en robe d’hermine ainsi que soldats en armures futuristes. Ces anachronismes sont parfaitement maîtrisés grâce à une colorisation énergique, qui rendrait presque humains les traits monstrueux de Mamadifjar...

La Reine des enfers apporte une conclusion haletante à cette descente aux enfers, laissant présager de nouvelles péripéties pour le morphir...

Virginie Kroun, le 20/01/2017

Pour aller plus loin

Critiques Presse

Note moyenne : 3.3 pour 2 critiques presse

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants