icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Edelweiss

couverture de l'album Edelweiss

Éditeur : Glénat BD

Scénario : Cédric Mayen - Dessin : Lucy Mazel

Collection : Hors Collection

Genre : Aventure, Sentimental

Public : À partir de 16 ans

Prix : 17.50€

Voir la bande-annonce

Le résumé de l'album

Été 1947, Boulogne-Billancourt. Lors d’un bal typique de l’après-guerre, Edmond, jeune ouvrier chez Renault, rencontre Olympe, fille de politicien. Il ne se doute pas qu’elle va bouleverser sa vie. Passionnée d’alpinisme, la jeune femme n’a qu’un rêve : escalader le Mont-Blanc pour égaler la prouesse de son aïeule Henriette d’Angeville. Malgré son manque d’expérience, Edmond promet qu’il l’aidera à le réaliser. Seulement, le train-train Lire la suite...

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

Une BD de toute beauté, tant dans son scénario de dentelle que dans la fragilité et la douceur de son dessin. C'est ce que propose Cédric Mayen, qui signe son premier scénario. Edmond parviendra-t-il à réaliser le rêve de sa douce, Olympe : gravir le Mont-Blanc malgré son handicap ?

Olympe est fille de politicien. Edmond ouvrier chez Renault. Ils sont mordus de montagne, férus d'alpinisme. Mais un jour, c'est l'accident : la jeune femme perd l'usage de ses jambes. Son homme va remplir sa promesse : escalader le Mont-Blanc. Mais à quel prix le couple parviendra-t-il à rester en vie ?

Une passion peut-elle prendre le dessus sur l'amour d'un couple ? A quoi sont prêts deux êtres qui s'aiment pour surpasser leurs envies, leurs émotions ? Cette magnifique BD au récit universel pose ces questions. La réponse est en chacun de nous, mais à l'impossible, nul n'est tenu. Quand on aime, on peut aussi déplacer des montagnes, comme Edmond le fait pour sa bien-aimée.

Le trait voyageur emporte le lecteur avec la même force que la narration. On retrouve un peu de nous, de nous amours et de nos vies dans la délicatesse graphique de Lucy Mazel. Peut-être, aussi, parce que quand on aime, on ne compte rien. Ce florilège montagnard aux lumières et couleurs caractéristiques des paysages et des peuples d'altitude nous plonge dans une des plus belles histoires de cœur que la BD nous ait donné à lire.

Après avoir signé un tome de Communardes ! avec Wilfrid Lupano, la dessinatrice a fait un bond personnel en avant avec ce one-shot aussi doux et apaisant qu'une verveine au coin du feu. Le scénario de Cédric Mayen est bâti comme un igloo, à la manière d'une histoire d'amour : solide, mais malgré tout fragile quand il est soumis aux épreuves du climat et du temps.

Pierrot Fontanier, le 06/07/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants