icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Popi Blues

couverture de l'album Popi Blues

Scénario : Paul Bona - Dessin : Paul Bona

Genre : Science-Fiction

Public : À partir de 16 ans

Le résumé de l'album

Paul Bona Risterucci, Polobor pour les dames, réalise ici un album touchant et drôle, une histoire d’amour compliqué entre deux vieillards en fin de vie. L’un acceptant son sort avec résignation, l’autre refusant l’enterrement de première classe qu’on lui réserve. Popi Blues est un joli hymne à la vie, à l’amour et à la liberté dans l’espace. Son trait est ses couleurs font immanquablement penser à Moebius et à Caza, mais son trait caricatural Lire la suite...

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

Paul Bona partage depuis quelques années ses planches sur son blog. Entre billets et illustrations influencés par la science-fiction, on y trouve les premiers balbutiements de Popi Blues, projet de BD papier financé grâce aux dons récoltés sur la plateforme d’autoédition de Sandawe. Immense coup de cœur pour ce voyage intergalactique à la Bonnie & Clyde… version troisième âge !

Aux Lilas Célestes, maison de retraite en orbite du système solaire, moisissent les âmes oubliées par le temps. Parmi elles, il y a Albert, ancien mécanicien bien décidé à mettre fin à ses jours. Mais c’était sans compter Jeanne, une résidente qui refuse de pourrir dans ce mouroir. Ni une, ni deux, le retraité se retrouve embarqué dans une évasion intersidérale truffée d’ennuis, avec pour seule armure un caleçon miteux et son vieux lecteur-cassette.

On dit souvent que les sensations fortes sont l’apanage des jeunes. Paul Bona, au contraire, prouve qu’il n’y a pas d’âge pour vivre la grande aventure : pour des retraités sur le point de casser leur pipe, Albert et Jeanne ont encore de l’énergie à revendre. Castagnes, courses-poursuites et airs de rhythm and blues s’invitent dans cette balade rocambolesque, ponctuée de dialogues d’un humour mordant.

Les décors futuristes, en plus de charmer les amoureux de la science-fiction, épousent à merveille le ton de l’album, à la fois truculent et attendrissant. Slalomant entre robots psychopathes et planètes aux couleurs éclatantes, on s’attache progressivement à ces deux retraités baroudeurs. Aussi bien Albert, vieil homme taciturne doublé d’un virtuose de la guitare, que l’exubérante Jeanne qui profite de chaque dernière heure de son existence, quitte à en perdre le souffle.

Plus qu’une BD space opera, Popi Blues, c’est l’histoire d’une vieillesse qui court plus vite que ses rêves et sa folie. Et on espère que leur course continuera longtemps...

Virginie Kroun, le 25/05/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants