icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Bleu pétrole

couverture de l'album Bleu pétrole

Éditeur : Grand Angle

Scénario : Gwenola Morizur - Dessin : Fanny Montgermont

Genre : Historique, Récit de vie

Public : Tout public

Prix : 17.90€

Le résumé de l'album

16 mars 1978 : le pétrolier Amoco Cadiz s’échoue sur les rochers de Portsall, dans le Finistère. 220 000 tonnes de pétrole brut sont déversées sur près de 400 kilomètres de côtes bretonnes, provoquant l’une des plus grandes marées noires du siècle. Léon, le maire de la petite commune, décide de poursuivre les responsables et engage la lutte contre la firme propriétaire du chargement de l’Amoco, jusqu’aux procès aux États-Unis qui durera quatorze Lire la suite...

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

C'est la sombre histoire d'un pétrolier poubelle. Une décharge ambulante, l'Amoco Cadiz, qui défigure la Bretagne une lugubre nuit de mars 1978. Dans cette vibrante fiction, la petite-fille d'Alphonse Arzel, maire de Ploudalmézeau et fer de lance du combat contre la Standard Oil, raconte l'histoire de sa famille. Marquée à vie par l'odeur du pétrole brut.

16 mars 1978. L'Amoco Cadiz s'éventre sur les rochers de Portsall, au large du Finistère. Le littoral breton est meurtri. Les paysans se retroussent les manches pour aider les pêcheurs. Car, comme souvent, l'Etat ne tient pas ses promesses. Alphonse Arzel, le courageux maire de Ploudalmézeau, se lance dans la création du syndicat regroupant les communes. Les « petits » élus bretons vont se battre pendant quatorze ans contre la Standard Oil.

Gwénola Morizur, petite-fille d'Alphonse Arzel, raconte à travers les personnages de Léon et de sa fille Bleu, les incidences des 220 000 tonnes de pétrole brut sur sa famille. Petite, elle s'est construite avec les récits de son grand-père, paysan du Nord-Finistère à la casquette de marin. Il a cristallisé la solidarité que les gens de terre savent offrir aux gens de mer, ici dans ce bout de l'Ouest armoricain.

Le coup de crayon de Fanny Montgermont est d'une grande finesse. Sa mise en couleur, un hommage au ciel breton. Bas, si bas qu'il fait l'humilité, comme chante Brel. Scénario et graphisme s'articulent en symbiose pour montrer l'innommable. Car c'est la mer qu'on assassine, les oiseaux qu'on mazoute, la nature qu'on bafoue.

Plutôt que de s'attacher à raconter une nouvelle fois le combat des maires bretons contre le géant pétrolier américain, la création du Syndicat mixte Amoco Cadiz qui deviendra Vigipol, Gwénola Morizur a fait le judicieux choix e rendre hommage à son grand-père à travers un superbe album. Une très belle fiction dédiée à sa famille.

Pierrot Fontanier, le 04/05/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants