icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Face au mur

couverture de l'album Face au mur

Éditeur : Casterman

Scénario : Jean-Claude Pautot - Dessin : Laurent Astier

Genre : Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 19.95€

Le résumé de l'album

Condamné pour des faits de grand banditisme, Jean-Claude Pautot a raconté la prison, les braquages, les planques et les cavales à Laurent Astier. Dans la tradition des grands auteurs américains, ils ont forgé une fiction inspirée directement du réel.

"Mon métier est inscrit dans mon casier : braqueur multirécidiviste. C'est la seule chose que je sais faire. Depuis le début, je savais que ça allait mal se terminer. Mais je ne savais ni où, ni Lire la suite...

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

Face au mur, c’est l’histoire d’un p’tit bonhomme pour qui tout commence de travers dans l’existence. Et ça ne va pas s’arranger. Braquages, violence extrême, grand banditisme. C’est ce que raconte brillamment Laurent Astier en retraçant la vie de Jean-Claude Pautot. Un polar au graphisme aussi fort que la narration. Dans et hors les murs.

Jean-Claude Pautot est tombé tôt dans la délinquance. Très tôt. Trop tôt. Braquages, gros coup, il va vite rejoindre le grand banditisme. Un coup réussi, de la thune plein les poches. Les belles poupées, les soirées, la vie de château. Avant de se ranger des bagnoles et, à chaque fois, être surpris des années plus tard par les flics qui viennent cogner à sa porte, au petit matin...

Quand Laurent Astier met pour la premier fois les pieds à la Maison centrale de Saint-Maur pour intervenir auprès des détenus, il est loin de se douter qu’il va faire une rencontre déterminante : une matière en or pour le scénario de son prochain polar. Le résultat, c’est Face au mur, un récit authentique où la réalité dépasse souvent la fiction.

Le format et le trait dans une veine comics apportent un plus au traitement du parcours du bandit de grand chemin. Tout est réuni : le sang, la sueur, le calvaire de la cellule, de la privation de liberté, de la cabane. Et, chaque fois, cette envie plus forte d’aller faire le plein d’adrénaline et de pognon. Mais la belle vie devient vite moche. Le trait est acéré, précis, bourré d’émotion.

Ce p’tit gars pour qui tout a mal démarré, c’est Jean-Claude Pautot. Il a fait les choux gras des journaux du Sud-Est, le Progrès en tête, entre 1972 et 2015. C’est la matière du récit, profond, qu’on lit à cent à l’heure. Jusqu’à se retrouver face au mur. À l’image de ce gangster attachant.

Pierrot Fontanier, le 13/04/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

a donné son avis :

note de la critique de Le divan

Fruit de la rencontre de Jean-Claude Pautot et Laurent Astier en prison alors que ce dernier venait y faire atelier, cette BD est une très belle réussite. Beaucoup d'émotion dans cette évocation de la vie de Pautot et des couleurs magnifiques.

Posté le 13/06/2017 à 11h52