icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Le grand et le trop court

couverture de l'album Le grand et le trop court

Éditeur : Casterman

Scénario : Jean-Luc Barré - Dessin : Jean-Paul Krassinsky

Genre : Documentaire BD, Humour

Public : À partir de 16 ans

Prix : 14.90€

Le résumé de l'album

Entrez dans les coulisses de la relation entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy depuis leur première rencontre au congrès de Nice en 1975 jusqu'à la présidentielle de 2012. "Il n'y a qu'à en dire du bien" confie le Grand en préambule...

Une plongée dans l'intimité des relations de pouvoir !

Note culturebd 3.5

Scénario

4.0

Dessin

3.0

La critique culturebd

Comme si on ne les avait déjà pas assez vus sur tous les fronts médiatiques, Krassinsky et Barré nous resservent une tranche du célèbre duo Chirac-Sarko, mais cette fois-ci, pour le meilleur et pour le rire.

D’un côté Jacques Chirac, monstre sacré de la politique française : stratège, franchouillard loin de toute sophistication, mais un animal politique quand même, avec les calculs et les casseroles qui vont de pair. De l’autre, Sarkozy, le petit nouveau plein d’ambitions, la boule de nerfs à l’orgueil dévorant, se voyant déjà aux plus hautes sphères du pouvoir.

L’ouvrage revient sur la relation qu’ont entretenue les deux hommes de 2007 à 2012, de la fin de la présidence de Chirac en passant par l’accession au pouvoir de Sarkozy, avant la défaite de celui-ci face à Hollande en 2012. Chirac, c’est un peu le père spirituel politique de Sarkozy : l’un ne sait pas quoi faire du fiston, tandis que l’autre ressent le besoin irrépressible de « tuer le père ».

Barré a imaginé un ouvrage récapitulatif des dernières années charnières où ils se sont livré bataille à coup de déclarations dans les médias. L’album est comique : les personnages prêtant déjà à rire dans la réalité, il aurait été regrettable de ne pas exploiter le filon. Les dialogues bien sentis semblent empreints de réalisme, dû sûrement au fait que l’auteur a travaillé près de ces deux dirigeants.

Si le dessin de Jean-Paul Krassinsky est tout à fait honorable, les personnages manquent d’expressivité et quand on connaît la puissance caricaturale de ces deux zigotos, on se dit que c’est dommage de ne pas avoir poussé les traits. L’illustration propre offre cependant des couleurs délicatement posées qui allègent la lecture

Tournant la politique en dérision, cet ouvrage drôle et incisif nous rappelle, en ces temps électoraux, que ces hommes de pouvoir sont avant tout des Hommes comme les autres.

Flavien Vaireaux, le 29/03/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants