icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

La Belle et la Bête

couverture de l'album La Belle et la Bête

Éditeur : Flammarion

Scénario : Jeanne-Marie Le Prince de Beaumont - Dessin : Annette Marnat

Collection : Père Castor

Genre : Aventure

Public : De 6 à 8 ans

Prix : 14.00€

Le résumé de l'album

Pour sauver son père, la Belle se sacrifie et demeure auprès de la Bête. Enfermée dans son château, elle apprendra à connaître le maître des lieux et à voir au-delà des apparences.

Note culturebd 5.0

Scénario

4.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

La Belle et la Bête propose une nouvelle adaptation du classique de Madame Leprince de Beaumont avec cette fois-ci les superbes illustrations d’Annette Marnat. Cet album jeunesse sort alors que le film envahit les écrans, pour proposer une histoire moderne et magnifiquement illustrée.

Belle vit avec son père et ses sœurs dans une modeste ferme. Alors que son père, marchand, part en voyage, Belle lui demande de lui ramener une rose. C’est dans un curieux château ensorcelé que le vieil homme ira en cueillir une. Mal lui en prend ! Surgit alors une terrible bête qui exige sa vie contre un tel larcin. Afin de le sauver, Belle se livre en échange de son père. Prisonnière de la Bête, elle apprend alors à voir au-delà des apparences.

L’adaptation met le conte à la portée des plus jeunes sans dénaturer le texte d’origine. Le récit qui date de 1757 frappe par la modernité de thèmes : une réflexion sur l’amour et la différence ainsi que les apparences ou le châtiment et le salut. Voir au-delà des apparences, reconnaître la vraie beauté, c’est ce que fera Belle offrant ainsi la rédemption à une Bête qui, est, elle, pourtant séduite par la beauté de sa visiteuse. Une Belle laide mais généreuse aurait peut-être plus d’impact mais on ne change pas les contes comme ça...

Le jeu entre réel et merveilleux correspond parfaitement à l’univers d’Annette Marnat. Cette illustratrice, aux compositions personnelles, solides et en constante évolution, fait entrer Belle dans la magie grâce à ses jeux de couleurs contrastés et audacieux. Avec sa robe jaune et dorée dans la seconde partie du livre, Belle illumine un château ensorcelé, sans vie et sombre jusqu’à l’ensoleiller définitivement.

Cet album jeunesse permet donc de lire ou relire un classique riche aux multiples interprétations, magnifié par de superbes illustrations.

Marlène Herbelin , le 22/03/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants