icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Désintégration - Journal d'un conseiller à Matignon

couverture de l'album Désintégration - Journal d'un conseiller à Matignon

Éditeur : Delcourt

Scénario : Matthieu Angotti - Dessin : Robin Recht

Collection : Hors collection

Genre : Documentaire BD

Public : À partir de 16 ans

Prix : 17.95€

Voir la bande-annonce

Le résumé de l'album

Pendant dix-huit mois, Matthieu Angotti a travaillé aux côtés du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, et c’est ce qu’il raconte ici, dans un récit percutant qui tente le pari fou de nous mettre dans la peau d’un conseiller politique.

« Le jour de mon entrée au cabinet du Premier ministre, j’ai commencé à prendre des notes, le temps que durerait l’aventure. Les voici mises en images, dessinant le quotidien d’un conseiller, avec ses hauts et ses Lire la suite...

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La critique culturebd

De septembre 2012 à mars 2014, Matthieu Angotti a été l’un des conseillers du premier ministre. Grâce à ses notes quotidiennes, il raconte son passage au cœur de la ruche du pouvoir, alors qu’on venait de lui confier le dossier épineux de l’intégration. Une immersion réussie dans les méandres de l’État, autour d’un personnage attachant.

Fin 2013, Mathieu profite de ses congés pour repenser à l’année qui vient de s’écouler. Une année compliquée, rythmée par le dossier de l’intégration que lui avait confié Jean-Marc Ayrault. Le parcours du combattant d’un conseiller politique en somme...

Témoignage vivant du fonctionnement de Matignon, ce récit dépeint une ruche qui jamais ne cesse de se réunir, de faire des projets, des rapports et des notes pour aider à la décision de la politique envisagée. La vie des conseillers est infernale : ils travaillent projet, mangent projet, dorment projet... et essaient en plus d’éviter les pièges laissés de ci de là par les ministres qui jouent le coup politique d’après.

Le ton léger de Matthieu Angotti apporte la touche de naïveté nécessaire pour ce récit évite de devenir un pensum. A travers le regard du héros, on retrouvera sans déplaisir les événements marquants des premières années du quinquennat de Hollande. Tout en cernant comment une thématique peut-être enterrée par les manoeuvres politiques.

Le dessin sobre en pastel de Robin Recht aide le récit à ne jamais s’assombrir alors que de nombreux thèmes sont graves. Le dessin déborde souvent des cases pour appuyer l’effet de non-stop permanent où les enjeux de pouvoir viennent souvent écraser les dossiers. Les visages des personnalités politiques excellent en montrant un visage plus ou moins connu de chacun d’entre eux.

Ce témoignage réussi, sans coup bas ou désir de revanche, permet de mieux cerner ce qui se déroule à Matignon.

Damien Sirven, le 11/04/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants