icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu

couverture de l'album Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu

Éditeur : Dargaud

Scénario : Mathieu Sapin - Dessin : Mathieu Sapin

Public : À partir de 12 ans

Prix : 21.90€

Le résumé de l'album

Mathieu Sapin rencontre Gérard Depardieu en 2012. Il l'accompagne en Azerbaïdjan à l'occasion du tournage, pour Arte, d'un documentaire sur les traces d'Alexandre Dumas. Une relation unique se noue entre les deux artistes. Dès lors, Gérard Depardieu va inviter Mathieu Sapin à partager son univers, ses pensées (philosophiques ou triviales), ses coups de gueule, que ce soit lors de tournages, au Portugal ou aux quatre coins de l'Europe, d'un Lire la suite...

Note culturebd 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La critique culturebd

On n’est pas bien, là, à la fraîche en lisant Gérard ? Oh que si. En à peine plus de pages que le poids de Depardieu (160 pages, 140 kg), Mathieu Sapin donne à voir le meilleur et le pire de ce monstre du cinéma. De cet être hors norme, qu’on adore ou qu’on rejette.

On l’aime ou on le déteste. Profondément. Ce monstre du grand écran peut aussi l’être dans la vraie vie. Mais pas que. Derrière son amitié avec Vladimir Poutine, ses frasques et ses repas gargantuesques se cache aussi un homme sensible, attentionné, à l’écoute.

C’est ce que montre Mathieu Sapin à travers ces années « dans les pattes » du gros Gérard. La mauvaise humeur comme fil rouge, les réactions exacerbées et les coups d’éclat publics masquent avec peine un homme cash, franc du collier et aussi attachant qu’insupportable à vivre. Il voudrait être tout le temps demain, ailleurs. Car s’il a une minute de répit, Depardieu se fait chier. Faut que ça bouge. Mathieu Sapin l’a bien compris. Le résultat est cette BD qu’on dévore comme Gérard s’enfile un jambon.

Son dessin seyait déjà parfaitement au Château, cette bande dessinée née du temps passé au chevet de François Hollande à l’Élysée. Un succès. Mais que dire de ce Gérard particulièrement abouti, aussi bien dans la façon de mener le récit, entre humour et gravité, entre lourdeur et finesse, que dans le trait à la fois enfantin et diablement réaliste ? Du bien !

Cinq ans dans les pattes de Depardieu, fallait s’y coller. Fallait déjà oser. Mathieu Sapin s’est jeté à l’eau. Avec Gérard, ça passe ou ça casse. Le courant est passé de la meilleure des façons. Peut-être parce que Gérard a accepté à la seule condition que l’auteur le présente avec réalisme. L’auteur n’a rien oublié. Ni le meilleur, ni le pire.

Pierrot Fontanier, le 30/03/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants