icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Les cent nuits de Héro

couverture de l'album Les cent nuits de Héro

Éditeur : Casterman

Scénario : Isabel Greenberg - Dessin : Isabel Greenberg

Collection : Les Albums Casterman

Genre : Aventure, Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 29.00€

Le résumé de l'album

Après les mythes universels, Isabel Greenberg revisite le grand récit fondateur : Les mille et une nuits.

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La critique culturebd

La chaste Cherry peut compter sur son amante Héro pour échapper aux avances brutales des hommes autour d’elles. Après les mythes universels, Isabel Greenberg revisite le grand récit des Mille et une nuits à travers le prisme d’une belle histoire d’amour entre deux femmes courageuses. Un conte moderne et magique.

Les cent nuits de Héro

Certain de sa vertu virginale, un homme parie son château sur la fidélité de sa douce femme Cherry. Celle-ci est en réalité en couple avec sa fidèle servante Héro. Elle aura besoin de tout le talent narratif de cette dernière pour éviter de se faire violemment posséder par le châtelain libidineux voulant gagner son pari.

Isabel Greenberg se réapproprie avec brio le récit légendaire des Mille et une nuits en le modernisant. Son propos s’y fait féministe et militant, volant au secours de la pauvre Cherry, femme mariée par contrainte et ne pouvant vivre pleinement son amour pour sa compagne Héro. Les femmes et les contraintes sociales qu’elles subissent s’invitent tout au long du tome et remplacent les héros légendaires tels que Sinbad.

Les histoires imbriquées en tiroir de la maline Héro sont délicieusement croquées par Isabel Greenberg avec un style crayonné quelque peu brut mais propice au conte. Les châtelains machos y sont caricaturés avec humour, la magie des histoires surgit de page en page et l’amour triomphe des épreuves avec fierté et bravoure. Les couleurs, brutes elles aussi, distillées dans les cases renforcent le ton légendaire de ce récit.

Faire de Shéhérazade une lesbienne militante et envoûtante, il fallait l’oser. Isabel Greenberg réussit cet affront avec talent et nous enchante de cette belle ode à l’amour.

Gilles Vanel , le 22/02/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants