icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Papa sur la Lune

couverture de l'album Papa sur la Lune

Éditeur : L'école des loisirs

Scénario : Adrien Albert - Dessin : Adrien Albert

Genre : Aventure

Public : De 6 à 8 ans

Prix : 5.00€

Le résumé de l'album

Aujourd’hui, Mona va chez son papa, sur la Lune. « Dépêchons-nous. Papa va t’attendre », dit Maman. C’est un peu loin, le voyage demande une certaine organisation, mais maintenant Mona est rodée. Fusée, vaisseau et capsule attendent dans le jardin. C’est parti ! Après un trajet magique dans l’espace, Mona alunit et se jette dans les bras de son père. Ils observent les étoiles à la lunette astronomique, récoltent des pierres de Lune, mais aussi Lire la suite...

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La critique culturebd

Mona se dépêche d’enfiler sa combinaison de spationaute pour aller rejoindre papa sur la Lune. Un voyage aller-retour express très surprenant mais plein de poésie.

Mona prend place dans la capsule qui doit l’emmener voir son papa sur la Lune. Elle a l’habitude de ce vol, qui se déroule sans problème. La capsule atterrit dans un gros nuage de poussière et papa est là qui l’attend. Ensemble, ils rejoignent la station lunaire où ils partageront de très bons moments identiques à ceux sur Terre, le paysage fantastique en plus !

Les 5-7 ans puiseront beaucoup de choses à apprendre ou à partager dans cet album : aventure spatiale, planètes, vocabulaire mais également le thème de la séparation des parents qui peut être réussie. Une excellente idée d’avoir repris le livre au format poche pour un prix tout doux car la richesse du scénario méritait d’être lue et relue.

Le dessin d’Adrien Albert, très ciselé, utilise la couleur avec beaucoup de talent. Des tons très vifs sur des fonds noirs animent magnifiquement l’album. La mise en page est également bien travaillée, alternant des pleines pages et des vignettes qui accentuent l’immensité de l’espace. Les pages de garde superbes ajoutent à la poésie de l’album qui, malgré tout, perd un peu par rapport à sa première édition en grand format.

À lire ou à relire quand on souhaite parler du bonheur de visiter l’espace, de rêver ou d’avoir des parents qui vous aiment autant l’un que l’autre.

Marie-Noëlle Adam, le 24/01/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants