icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Les bons comptes font les bons amis

couverture de l'album Les bons comptes font les bons amis

Éditeur : Flammarion

Scénario : Jean-François Dumont - Dessin : Jean-François Dumont

Genre : Humour

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 12.50€

Le résumé de l'album

Einstein est un mouton qui aime dénombrer, ce qui l'exclut du troupeau. Mais quand le loup vient la nuit pour les manger, il écoute Einstein compter et finit par s'endormir.

Note culturebd 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

La critique culturebd

Un troupeau de moutons vit paisiblement au sein d’une petite ferme mais, malheureusement, l’un d’entre eux agace de plus en plus les autres. Il a développé, bien malgré lui, un trouble obsessionnel pour les chiffres ; il ne s’arrête jamais de compter tout ce qui l’entoure. Un récit jeunesse où la bienveillance est au centre d’une intrigue toute douce.

Robert n’est pas un mouton ordinaire. Alors qu’il vit sa paisible existence, douillette en apparence, au sein d’un troupeau laineux, il ne peut pas s’empêcher de compter tout ce qui l’entoure : les moutons, les brins d’herbe et même les tâches des vaches du champ voisin. Cette manie en agace plus d’un et, peu à peu, ses congénères s’éloignent de l’indésirable.

Alors que certains humains entreprennent de compter les moutons pour trouver le sommeil, voilà un drôle d’animal qui semble subir le paradoxe. Un trouble obsessionnel compulsif le contraint à tout compter. Son surnom « Einstein » évoque le caractère intelligent de l’activité, et pourtant rien n’y fait ! Il incommode définitivement les autres animaux de la ferme. Mais une malheureuse rencontre pourrait bien tout bouleverser...

Le dessin doux aux traits subtils de Jean-François Dumont rehausse d’éclatantes surfaces picturales. La coloration harmonieuse, les nuances douces et équilibrées, forment des personnages de ferme rassurants : des beaux gros cochons couleur saumon à l’âne gris au museau rond. À l’inverse, un prédateur apparaît, le poil hirsute et le teint sombre... Une qualification efficace des personnages.

L’auteur livre le récit amusant d’un mouton incroyable dans une petite ferme où il fait bon vivre. La bienveillance est valorisée quand la communauté s’apprête à rejeter un des siens. Une certaine morale transparaît dans l’histoire, invitant les enfants à reconnaître la valeur et l’importance de tous. Et à s’accepter. Une affaire de société.

Emmanuelle Coïc, le 06/01/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants