icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Le maître des tapis

couverture de l'album Le maître des tapis

Éditeur : Delcourt

Scénario : Olivier Bleys - Dessin : Alexis Nesme

Collection : Les Enfants Gatés

Genre : Aventure

Public : À partir de 9 ans

Prix : 14.50€

Le résumé de l'album

Fedor n’est pas un simple marchand de tapis. Il connaît le moyen de transformer un banal rectangle de tissu en un formidable véhicule capable de l’emporter à travers les airs. Ce pouvoir, il l’a reçu et il doit le transmettre à son tour avant de disparaître. Mais qui s’intéresse encore aux tapis de nos jours… Et pourquoi pas Danil, ce jeune braconnier qu’il vient de sauver des soldats du boyard ?

Note culturebd 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La critique culturebd

Il était une fois un marchand de tapis, qui allait de ville en ville vendre ses merveilleux tapis... Ce bien joli conte dessiné vous emportera à dos de tapis volant dans les contrées lointaines et merveilleuses de la mère Russie. Cette BD sur la vie, l’amour et la mort est à découvrir dès huit ans.

Les tapis tissés par la femme et la fille du marchand de tapis n’étaient pas seulement beaux et chauds, mais ils avaient aussi le pouvoir de voler. Un jour, au détour d’un chemin, le Maître des tapis sauve un jeune braconnier... Celui-ci se met à rêver de voyager sur ce morceau de laine aux motifs raffinés et compliqués. Mais diriger un tapis magique est un savoir qui se transmet pour le meilleur et pour le pire.

Le bien joli conte un peu effrayant mais haletant et merveilleux qu’est Le maître des tapis raconte à la fois le quotidien dans la Russie féodale, l’amour, la mort, le fait de quitter ses parents et de créer une famille... Le tout sur fond de légendes merveilleuses autour de l’indispensable tapis qui décore et réchauffe chaque foyer.

Le magnifique dessin d’Alix Nesme dépeint les paysages russes durant toutes les saisons, particulièrement les rigoureux hivers durant lesquels la neige recouvre les paysages. Les personnages aux traits naïfs ressemblent aux poupées russes qui s'emboîtent à l’infini et les costumes traditionnels qui répondent aux décors ajoutent à l’authenticité de l’histoire.

Ce joli conte à raconter aux petits et grands enfants offre en bonus le décor de l’histoire à construire soi-même !

Laure Enne, le 16/12/2016

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants