icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

La Forêt des renards pendus

couverture de l'album La Forêt des renards pendus

Éditeur : Futuropolis

Scénario : Nicolas Dumontheuil - Dessin : Nicolas Dumontheuil

Genre : Humour, Polar / Thriller

Public : À partir de 16 ans

Prix : 21.00€

Le résumé de l'album

Rafael Juntunen a peur. S’il avait pu s’échapper avec le butin d’un braquage qui avait mal tourné, son complice de l’époque avait été arrêté. Le temps a passé, ce dernier va sortir de prison et réclamer sa part. Seulement, Rafael ne veut plus partager. Il prend la fuite et se cache au fin fond de la Laponie, dans la forêt des renards pendus.

Le gangster de trente ans, célibataire, ne voudra partager son butin avec personne mais il ne pourra pas Lire la suite...

Note culturebd 3.0

Scénario

3.5

Dessin

3.0

La critique culturebd

Un gangster part se réfugier dans les forêts de Laponie quand son ancien complice sort de prison. Au lieu de tranquillité, il va y trouver des compagnons improbables. Adaptation du roman d'Arto Paasilinna, cette BD nous plonge avec humour dans l'univers loufoque de l'auteur finlandais.

Raphaël Juntunen vit dans le luxe depuis un braquage, cinq ans plus tôt. Mais quand son complice sort de prison, décidé à récupérer sa part de lingots d'or, il part s'exiler dans une forêt perdue du nord de la Finlande. Pensant être enfin tranquille, il est bientôt rejoint par un major alcoolique, une nonagénaire en fuite et un renard amateur d'os en plastique. Sans compter les prostituées suédoises et les policiers corrompus...

La forêt des renards perdus

Arto Paasilinna est l'un des auteurs contemporains les plus reconnus en Finlande. Assez représentatif de son œuvre, La forêt des renards pendus prend place en Laponie et met en scène des personnages en marge de la société. Dans ces paysages isolés et enneigés, la nature semble dépasser les Hommes et un grain de folie plane en permanence.

La forêt des renards perdus

Nicolas Dumontheuil retranscrit bien cette ambiance loufoque, où l'improbable n'est jamais loin. Si le personnage principal manque de charisme, il est évincé par celui du major et de la grand-mère. Cette dernière prête particulièrement à rire et vaut le détour à elle seule. Le dessin très expressif appuie son aspect comique, mais l'on aurait aimé que les autres personnages aient autant de superbe.

Malgré les nombreuses péripéties, les scènes de la vie quotidienne viennent ralentir le rythme, ce qui amplifie la sensation d'étrangeté absurde. Le choix d'un dessin intégralement en nuances de sépia vient en revanche couper toute l'énergie qui pourrait se dégager du trait, ce qui est assez dommage vu la qualité de celui-ci.

Cette BD reste une bonne entrée dans la littérature finlandaise et donnera certainement envie aux novices d'aller courir après Le lièvre de Vatanen.

Caroline Bulletine, le 30/08/2016

Pour aller plus loin

Critiques Presse

Note moyenne : 3.9 pour 4 critiques presse

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants