icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Capturer en BD l'esprit des pionniers du hip-hop

Auteur(s) :
Ed Piskor

Ed Piskor, auteur de Pittsburgh, USA, était de passage en France pour présenter sa série Hip-Hop Family Tree. Nous l’avons interviewé.

Quand et comment as-tu découvert la culture hip-hop ?

Ed Piskor : Je suis né en 1982 à Pittsburgh en Pennsylvanie. Le mouvement hip-hop a commencé à émerger à New York et à sortir du Bronx : je suis né dans cet univers. Tout gosse, dans la rue, je voyais des types avec des ghetto-blasters, sortir écouter de la musique sur les terrains de basket. J'ai commencé à dessiner très jeune : la BD et le hip-hop sont devenus mes deux plus grands domaines d'intérêt.

Hip-Hop Family Tree T.1

Hip-Hop Family Tree T.1

Comment êtes-vous devenu auteur de BD et qu'est-ce qui vous a donné l'idée de la série historique Hip-Hop Family Tree ?

Je voulais établir une connexion entre ces deux univers dans lesquels j'ai grandi. En plus, quand j'étais en plein rébellion adolescente, mes parents ne comprenaient pas mon intérêt pour les comics ni d'ailleurs pour le hip-hop. Ça m'a encore plus incité à persévérer [sourire]... Je voulais vraiment faire une BD sur les visuels du milieu hip-hop, l'imagerie des années 1970. Je suis fasciné par cet univers mais je ne savais pas ce que j'allais pouvoir en faire en BD. J'envisageais des plans dans le milieu hip-hop des années 1970-1980 avec la musique et le graff, mais sans plus de précisions...

Qu'est-ce qui a été déterminant ?

Le 1er janvier 2012, je me suis réveillé et je me suis dit que je suis quand même l'auteur de bande dessinée qui connaît le mieux le hip-hop et que si quelqu'un doit faire une histoire du hip-hop en BD, c'est moi.

Hip-Hop Family Tree T.2

Hip-Hop Family Tree T.2

Comment s'est fait le choix du grand format, du découpage et du look vintage façon papier kraft ?

Je voulais faire une BD qui corresponde vraiment à cette époque des Seventies. Mon objectif était de capturer l'esprit des pionniers du hip-hop. Je voulais que mon livre ressorte comme s'il était un lieu de cette période. J’ai voulu en faire un objet emblématique de ces années d'émergence et d'explosion du hip-hop, comme s'il était paru à ce moment.

Quelle est ta méthode de travail ?

Les deux viennent à la fois, le texte et le dessin, mais il y a d'abord une rédaction du texte destinée à la mise en place de la planche elle-même. Cela limite le travail de montage, le réduit et me permet d'aller à l'essentiel pour vraiment parvenir à une idée de la planche qui tienne la route. Pour le dessin, j'utilise des trames à l'ancienne.

Hip-Hop Family Tree T.2

Hip-Hop Family Tree T.2

Comment travailles-tu tes couleurs ?

Les couleurs aussi sont tramées selon un procédé universel. J'utilise les mêmes couleurs que les artistes de l'époque que j'aborde. C'est une façon de faire du collage. C'est vraiment simple, de la même manière qu'un DJ utilise deux disques pour créer une nouvelle musique, je prends juste des vieux comics, avec des couleurs standards d'époque et je m'en inspire. J'ai vraiment travaillé mes couleurs comme un DJ sample...

Quels sont tes projets ?

J'ai sorti le quatrième volume de la série aux USA en août dernier. Le deuxième volume arrivera en France fin mai, le troisième en octobre et le quatrième courant 2018. Pour l'instant je continue car je découvre toujours de nouvelles choses intéressantes en avançant dans ce travail. Ça pourrait m'amener à faire une quinzaine de volumes [sourire].

Hip-Hop Family Tree T.2

Hip-Hop Family Tree T.2

Sinon, j'ai beaucoup d'idées pour des projets mais il y a des choses dont je ne peux pas encore parler car ce n'est pas suffisamment avancé. J'ai un travail en partie autobiographique et j’aime l'idée d'aborder des univers entiers : j'ai beaucoup de nouveaux mondes à explorer en tant qu'auteur de BD.

Pierrot Fontanier, le 29/06/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants