icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Quand deux amies osent le blog

Auteur(s) :
Anne-Sophie, Solène

Date : 05/05/2017

Lieu : Paris

Cette semaine, la Toile montante vous propose de découvrir le visage qui se cache derrière Estelle et Constance osent le blog. Portrait de ses deux fondatrices, Anne-Sophie et Solène, pour qui BD rime avec amitié.

La BD à la croisée des chemins

Sans la bande dessinée, Solène et Anne-Sophie se demandent encore si leur amitié aurait vu le jour. La première se rappelle des albums d’Astérix, qui au fil des années ont laissé place aux BD reportages de Guy Delisle et à l’humour mordant de Manu Larcenet. La seconde, quant à elle, se rappelle des journées passées dans les albums de Mafalda ou de Tom-Tom et Nana, avant de découvrir à l’âge adulte les thèmes sérieux évoqués dans les planches d’Anouk Ricard, Aude Picault ou Frederik Peeters.

Pour cette Toile montante, la dessinatrice Anne-Sophie a ramené les héros de son enfance : Billy Elliot, Mafalda et Albert le 5ème mousquetaire accompagné de son âne.

Pour cette Toile montante, la dessinatrice Anne-Sophie a invité les héros de son enfance : Billy Elliot, Mafalda et Albert le 5ème mousquetaire accompagné de son âne.

D’une certaine façon, leur amour pour les livres a mûri avec elles, au point de croiser leurs routes dans une maison d’édition. Au départ simples collègues, elles développent peu à peu un esprit de camaraderie. « Une de nos collègues se plantait constamment sur nos noms. Alors, Anne-Sophie et moi avions dû adopter respectivement le nom d’Estelle et Constance, c’était plutôt drôle. » raconte Solène. Et s’il y a bien une chose qui égayait ce duo durant les heures de bureau, c’était rire. Rire des histoires abracadabrantes que racontait Solène. Rire des dessins qu’Anne-Sophie griffonnait sur des post-it : « Lorsque Solène m’a proposé d’illustrer un texte qu’elle avait écrit, j’ai dit oui tout de suite, certaine qu’on allait s’amuser ! »

Voir la vie de façon optimiste

Anne-Sophie au dessin, Solène à l’écriture, une alchimie s’est rapidement installée entre les deux jeunes artistes, servant de fondations solides à leur blog. « Il arrive qu’on fasse quelques ajustements dans le textes et les dessins en cours de route, lorsque l’une n’a pas compris ce qu’a voulu exprimer l’autre. Mais l’essentiel, c’est qu’on s’éclate. » explique Solène.Anne-Sophie, la dessinatrice du duo, nous présente en image son objet fétiche : un ticket de manège qu'elle garde depuis l'enfance.

Anne-Sophie, la dessinatrice du duo, nous présente en image son objet fétiche : un ticket de manège qu'elle garde depuis l'enfance.

Des rendez-vous Tinder foireux aux remarques agaçantes des collègues, les deux blogueuses partagent chaque semaine les petits tracas que tout le monde vit au quotidien : « On essaie à chaque fois d’en faire ressortir des ressorts comiques. C’est une façon pour nous de relativiser sans doute. » Car le pessimisme n’a pas de place des billets d’Anne-Sophie et Solène, véritables odes à l’optimisme et l’humour : « C’est la partie la plus chouette de travail ! » affirme Anne-Sophie avant d’ajouter : « Lorsque Solène m’appelle pour me parler d’une idée de post, elle se marre d’avance des dessins et scènes qu’elle a imaginées ! »

Un lien qui dure grâce au web

Rien n’a jamais pu effriter la complicité entre les deux jeunes femmes. Ni le départ d’Anne-Sophie de la capitale pour Nantes ni ses activités pour son blog perso et projets papier dont sa contribution au collectif We Are 90’s. De mauvaises langues auraient pu y voir la fin d’une belle collaboration, mais les aventures d’Estelle et Constance sur le web sont loin d’être terminées.

La peur de grandir est un thème qui revient souvent dans les planches des deux blogueuses.

La peur de grandir est un thème qui revient souvent dans les planches des deux blogueuses.

« Grâce à Internet nous avons lancé le blog ! Et c’était énorme pour nous ! On a mis un temps pas possible à créer notre page, on s’est battues avec le code html pendant toute une soirée... » explique Anne-Sophie avant d’ajouter : « On se dit souvent que Solène devrait écrire un texte sur cette soirée, il y a de quoi faire un chouette post ! » Sur cette toile à la fois « riche, variée, dingo et accessible », les deux auteures en devenir ont encore beaucoup de choses à oser...

Avant de vous rendre dans l'atelier idéal d'Anne-Sophie, rendez-vous sur leur blog !

Avant de vous rendre dans l'atelier idéal des créatrices d'Anne-Sophie et Solène, rendez-vous sur leur blog !

Cette semaine, la Toile montante vous propose de découvrir le visage qui se cache derrière Estelle et Constance osent le blog. Portrait de ses deux fondatrices, Anne-Sophie et Solène, pour qui BD rime avec amitié.
La BD à la croisée des chemins
Sans la bande dessinée, Solène et Anne-Sophie se demandent encore si leur amitié aurait vu le jour. La première se rappelle des albums d’Astérix, qui au fil des années ont laissé place aux BD reportages de Guy Delisle et à l’humour mordant de Manu Larcenet. La seconde, quant à elle, se rappelle des journées passées dans les albums de Mafalda ou de Tom-Tom et Nana, avant de découvrir à l’âge adulte les thèmes sérieux évoqués dans les planches d’Anouk Ricard, Aude Picault ou Frederik Peeters.
D’une certaine façon, leur amour pour les livres a mûri avec elles, au point de croiser leurs routes dans une maison d’édition. Au départ simples collègues, elles développent peu à peu un esprit de camaraderie. « Une de nos collègues se plantait constamment sur nos noms. Alors, Solène et moi avions dû adopter respectivement le nom d’Estelle et Constance, c’était plutôt drôle. » raconte Anne-Sophie.
Et s’il y a bien une chose qui égayait ce duo durant les heures de bureau, c’était rire. Rire des histoires abracadabrantes que racontait Solène. Rire des dessins qu’Anne-Sophie griffonnait sur des post-it : « Lorsque Solène m’a proposé d’illustrer un texte qu’elle avait écrit, j’ai dit oui tout de suite, certaine qu’on allait s’amuser ! »
Voir la vie de façon optimiste
Anne-Sophie au dessin, Solène à l’écriture, une alchimie s’est rapidement installée entre les deux jeunes artistes, servant de fondations solides à leur blog. « Il arrive qu’on fasse quelques ajustements dans le textes et les dessins en cours de route, lorsque l’une n’a pas compris ce qu’a voulu exprimer l’autre. Mais l’essentiel, c’est qu’on s’éclate. » explique Solène.
Des rendez-vous Tinder foireux aux remarques agaçantes des collègues, les deux blogueuses partagent chaque semaine les petits tracas que tout le monde vit au quotidien : « On essaie à chaque fois d’en faire ressortir des ressorts comiques. C’est une façon pour nous de relativiser sans doute. » Car le pessimisme n’a pas de place des billets d’Anne-Sophie et Solène, véritables odes à l’optimisme et l’humour : « C’est la partie la plus chouette de travail ! » affirme Anne-Sophie avant d’ajouter : « Lorsque Solène m’appelle pour me parler d’une idée de post, elle se marre d’avance des dessins et scènes qu’elle a imaginées ! »
Un lien qui dure grâce au web
Rien n’a jamais pu effriter la complicité entre les deux jeunes femmes. Ni le départ d’Anne-Sophie de la capitale pour Nantes ni ses activités pour son blog perso et projets papier dont sa contribution au collectif We Are 90’s. De mauvaises langues auraient pu y voir la fin d’une belle collaboration, mais les aventures d’Estelle et Constance sur le web sont loin d’être terminées.
« Grâce à Internet nous avons lancé le blog ! Et c’était énorme pour nous ! On a mis un temps pas possible à créer notre page, on s’est battues avec le code html pendant toute une soirée… » explique Anne-Sophie avant d’ajouter : « On se dit souvent que Solène devrait écrire un texte sur cette soirée, il y a de quoi faire un chouette post ! » Sur cette toile à la fois « riche, variée, dingo et accessible », les deux auteures en devenir ont encore beaucoup de choses à oser…

Virginie Kroun, le 10/05/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants