icône accueil culturebd icône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Arnaud Tylec et la légende de l’Esquimau Pêche

Auteur(s) :
Arnaud Tylec

Date : 16/12/2016

Lieu : Paris

Pour ceux qui affrontent à reculons la nouvelle année, la Toile montante propose une visite chez les manchots d’Arnaud Tylec. Portrait de cet étudiant en bande dessinée d’Angoulême, qui partage sur son blog Esquimau Pêche son humour rafraîchissant !

La BD comme terrain de jeu

Les premiers chefs d’oeuvres d’Arnaud Tylec remontent à l’enfance. Pourtant, ce n’est qu’adolescent que le garçon se découvre une vocation pour le dessin. En terminale scientifique, le lycéen s’imaginait encore suivre les traces de son père et devenir ingénieur : « Puis j’ai vite réalisé que je prenais la mauvaise direction. Qu’il fallait que je me concentre sur ce en quoi j’étais réellement doué. » Ce déclic le guide alors vers une école d’art à Nancy, dans laquelle son imagination s’envole petit à petit. Mais il ne manquait plus qu’une rencontre avec Matt Madden, pour que celle-ci atteigne des sommets !

Arnaud nous a un fait un pastiche de son dessin animé préféré : Rick et Morty, dont le ton cru et faussement enfantin influencent beaucoup son style !

Arnaud nous a un fait un pastiche de son dessin animé préféré : Rick et Morty, dont le ton cru et faussement enfantin influence beaucoup son style.

L’auteur américain, connu pour ses oeuvres théoriques sur le neuvième art, conseille à l’étudiant de lire les travaux de l’OuBaPo, comité d’auteurs de bande dessinée sous contraintes. Séduit par le concept, Arnaud se prête lui aussi à l’expérience. Rapidement, la bande dessinée devient une cour de récréation, où il explore différents sens de lecture, formats ou matériaux. « Sans cet exercice, je me demande si je ferais de la BD aujourd’hui ! » confie-t-il avant d’ajouter « M’imposer ces petits défis me motivait à dessiner de plus en plus et m’aidait à forger mon style. »

Voyage en territoire manchot

Même après cinq années d’études, Arnaud ne s’est toujours pas réconcilié avec sa bête noire : le dessin réaliste. « J’ai toujours eu du mal à croquer des modèles vivants, en respectant les proportions, la perspective... » avoue-t-il. « J’ai préféré adopter un trait numérique plus simple et me détacher de ces bases qui parasitaient ma narration. » Car l’auteur a beaucoup de choses à raconter. D’abord des blagues, bercées par l’humour absurde et cynique de Lewis Trondheim, Winshluss ou bien Ruppert et Mulot. Et surtout une vision de notre réalité, qu’Arnaud se plaît à décrire comme une banquise.

Avant-Après

Avant que l'arrivée des manchots, le blog d'Arnaud était habité par des « petits bonhommes patate » !

Une banquise peuplée de manchots, comme ceux qui envahissent son blog Esquimau Pêche : « Quand on observe bien, on s’aperçoit que les manchots sont proches des humains : ils se ressemblent tous et sont difficiles à différencier ! » Le blogueur est aussi fasciné par la fourberie de l’animal, qui tranche avec sa nature introvertie et timide. Flanqué de ces drôles d’oiseaux, Arnaud trouve en lui le courage d’exprimer ce qu’il n’oserait sûrement pas dire dans la vraie vie.

L’ envol sur la toile

Quand le vent glacial prive Arnaud de ses personnages à petites ailes, il peut toujours trouver réconfort auprès de la famille qu’il s’est construite sur Internet. Arpentant le web depuis presque huit ans, le blogueur se blottit dans les billets de Mlle Karensac, Aurélien Fernandez ou Böla avec qui il a pu sympathiser lors de festivals. Il lui arrive aussi de plancher sur des projets avec d’autres auteurs sur la revue numérique Bohorg.

Arnaud réunit son admiration pour les manchots et Lewis Trondheim sur Lewis & 'Pêche, blog qu'il co-fonde avec l'auteur Nipal !

Arnaud réunit son admiration pour les manchots et Lewis Trondheim sur Lewis & 'Pêche, blog qu'il co-fonde avec l'auteur Nipal.

Pour Arnaud, toutes les occasions sont bonnes pour bidouiller sur la toile : « La BD numérique, ce n’est pas seulement des planches scannées qu’on balance sur un blog ! C’est aussi une opportunité de déformer les codes actuels de la bande dessinée et de renouveler ses formes de créations. » Toutefois, ce collectionneur se laisse rattraper par son penchant pour le livre papier : « Beaucoup pensent que le web annonce la fin de la BD papier, mais je trouve qu’elle a encore de beaux jours devant elle ! » Peut-être, qu’un jour, ses manchots et leurs folles aventures glaciaires trouveront une place sur nos étagères ?

Avant de rendre visite à Arnaud dans son atelier rétro, allez sur son blog !

Avant de rendre visite à Arnaud dans son atelier rétro, allez sur son blog !

Virginie Kroun, le 04/01/2017

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants