icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Cap sur le pays imaginaire de Choléoptère

Auteur(s) :
Choléoptère

Date : 15/12/2016

Lieu : Paris

Pour cette fin d’année, la Toile montante vous offre une escale dans le monde enchanté de Choléoptère. Portrait de cette blogueuse, dont le dessin vibre de nostalgie et de fantaisie enfantine !

Un souffle de liberté en un coup de crayon

Rien n’est plus fort que les songes d’un adolescent. Il est inutile de les dompter ou les enfermer entre les quatre murs d’une salle de cours. Car vous trouverez toujours des élèves comme Choléoptère qui, au coin son cahier, était capable de créer un refuge d’encre et de papier, pour fuir l’ennui qui la poursuivait des cours d’école jusqu’aux amphithéâtres universitaires. À l’époque la lycéenne était loin de se douter que ces simples petits gribouillages la mèneraient vers la bande dessinée.

En deux ans, le dessin de Choléoptère a bien évolué !

En deux ans, le dessin de Choléoptère a bien évolué

Mais avant de faire du dessin son métier, Choléoptère devait apprendre à manier la perspective, les proportions et percer les secrets de la lumière et des couleurs : « Une fois ces bases académiques acquises, on dessine plus librement et on peut tenter des expérimentations pour forger notre style.» Son trait, Choléoptère le veut lâché, spontané, sans réalisme ni autre fioriture. Il doit être libre et prendre son envol, un peu comme un coléoptère !

La virée sur le web

Après une mise à niveau artistique et d’intensives études en design produit, Choléoptère s’autorise une année de césure, pour consacrer plus de temps à ses dons de dessinatrice. Retirée dans une maison avec rien d’autre que son matériel et des copains, l’étudiante avait l’environnement idéal pour dessiner et publier sur son blog le fruit de ces séances créatives : « Avoir un blog était une façon de me motiver ! » dit-elle avant d’ajouter : « À force de l’alimenter, j’ai pu m’essayer à de nouvelles formes de création et je recevais de plus en plus de commentaires d’internautes sur mes créations. »

De nombreux blogueurs BD ont influencé le style de Choléoptère, notamment Guillaume Singelin !

De nombreux blogueurs BD ont influencé le style de Choléoptère, notamment Guillaume Singelin.

Ces retours l’encouragent à créer sans relâche. Mais Choléoptère ne puise pas uniquement sa ténacité dans la toile. Dans sa famille, il n’y a pas certes pas beaucoup d’artistes, mais l’auteure peut toujours compter sur le soutien de ses parents et de son frère, aussi blogueur BD : « Il nous arrive souvent d’échanger sur nos créations. C’est toujours bien d’avoir à nos côtés un regard avisé sur ce qu’on fait, pour nous perfectionner et repousser nos limites ! » En plus des conseils, le garçon pousse sa sœur vers des concours, notamment le RévélatiONline, pour lequel sa réinterprétation du Corbac aux baskets avait été sélectionnée. Une petite consécration pour l’artiste, qui avait enfin l’occasion de révéler au grand public le charme et la poésie de son trait !

Un brin de nostalgie

Une fois un crayon en main, Choléoptère a toujours l’impression que la petite fille qu’elle a été se tient à ses côtés pour la guider : « J’ai toujours eu beaucoup de mal à sortir de l’enfance. C’était vraiment une période heureuse de ma vie. » Puis arrive le collège, où l’écolière doit progressivement délaisser sa candeur pour se confronter à la vie adulte. Pour mieux digérer la pilule, cette grande enfant s’offre des moments de régression dans les albums de Billy Brouillard ou de Max et les Maximonstres.

Dans ses dessins, Choléoptère nous transporte dans un tourbillon de couleurs !

En deux-trois coups de crayon, Choléoptère nous transporte dans un tourbillon de couleurs !

Elle adore se glisser dans la tête de ces petits chenapans, dont l’imagination pourrait construire des univers entiers et soulever des montagnes. Le temps de quelques pages elle renoue avec cette fantaisie et cette espièglerie qu’on retrouve dans ses personnages hauts en couleurs. Elle garde aussi au fond de son tiroir un carnet d’histoires que seul un esprit juvénile pourrait inventer. Choléoptère espère pouvoir transposer sur papier l’un de ces récits, où elle raconte la création d’une machine capable de manipuler l’imagination. Un joli conte philosophique, dont la mise en cases ne sera pas un jeu d’enfant...

Pour cette Toile montante , Choléoptère nous a croqué son objet fétiche : sa peluche panda qui la protège contre le forces du mal depuis sa naissance !

Pour cette Toile montante, Choléoptère nous a croqué son objet fétiche : sa peluche panda qui la protège contre le forces du mal depuis sa naissance !

Virginie Kroun, le 28/12/2016

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants