icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Lucky Luke, le retour !

Auteur(s) :
Jul, Achdé

Lucky Luke a 70 ans cette année. Pour son anniversaire, il s’offre une renaissance sous la plume de Jul et le pinceau d’Achdé qui a pris le relais de Morris depuis maintenant quatorze ans. Les deux auteurs racontent comment ils ont composé La Terre promise.

Un héritage conséquent

Comment vous êtes-vous retrouvés sur la reprise de Lucky Luke ?

Achdé : J’ai toujours adoré Morris et ai eu un style très proche... mais tout le monde me disait : « Il n’y a qu’un Morris ! » Donc j’ai transformé mon style pour faire d’autres BD jusqu’au jour où j’ai réalisé quatre planches pour un album en hommage à Morris. J’ai donc eu le bonheur de dessiner comme lui sur quelques planches ! Quelques mois plus tard l’éditeur me rappelle car Morris m’avait repéré et voulait me faire passer des essais sur la série Rantanplan.

Quand Morris est décédé, j’ai fini mon dernier gag et je me suis dit que l’aventure s’arrêtait ici. Mais six mois plus tard je reçois un coup de téléphone : « voulez-vous reprendre Lucky Luke ? » j’ai répondu que je voulais faire des essais : c‘était si soudain que j’avais peur ! Après les essais appréciés par tout le monde, j’ai réalisé un premier album que Morris n’a pas eu le temps de faire... Et cela fait maintenant quatorze ans que je dessine Lucky Luke. J’aime beaucoup cette notion de transmission artistique : quand je ne pourrai plus dessiner ou que je serai un vieux con, je passerai le flambeau à quelqu’un d’autre !

Jul : Contrairement à Achdé, cet album est mon premier Lucky Luke ! Pour les 70 ans de la série, l’éditeur voulait orchestrer une renaissance de cette série populaire. Si tout le monde connait ce personnage, beaucoup de monde n’a pas acheté d’album depuis des années. Il fallait faire revenir les lecteurs traditionnels en montrant que Lucky Luke pouvait être en phase avec l’actualité : c’est sûrement pour cela qu’on est venu me chercher, vu que j’ai un passé de dessinateur satirique. J’ai bien sûr été enchanté mais ça a été un sacré défi car il fallait écrire à la fois pour les enfants et les adultes sans perdre personne...

Qu’a de différent votre personnage de Lucky Luke ?

Jul : Depuis dix ans, Lucky Luke est plutôt un témoin de l’action. Avec La Terre promise on l’a rendu plus présent, plus humain : il rit, est ému, etc. Mais on n’est pas non plus revenus aux débuts de Lucky Luke où il bondit d’action en bagarres avec l’élasticité du super-héros, on lui a donné plus de psychologie mais sans qu’il soit prise de tête non plus...

Achdé : D’ailleurs pour la scène où Lucky Luke est ému, j’ai puisé l’inspiration dans Le Pied-Tendre. Au début, de cet album l’émotion de Lucky Luke se lit uniquement quand il n’arrive plus à rouler sa cigarette. D’où la scène où Lucky Luke perd presque son brin d’herbe au son du violon yiddish.

D’ailleurs Jolly Jumper est le pendant de ce cow-boy flegmatique…

Jul : Oui, j’adore ce moment dans la série où Jolly Jumper se met à parler et devient le surmoi de Lucky Luke. Ce cheval peut incarner la flemme, l’ironie, l’agressivité que le héros qu’est Lucky Luke ne pourrait pas assumer. J’aime beaucoup ce personnage, il m’a permis de balancer de nombreuses blagues.

Line-Marie Gérold, le 16/12/2016

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants