icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

La bête rugissante d’Aurélien Fernandez

Auteur(s) :
Aurélien Fernandez

Date : 21/11/2016

Lieu : Paris

Cette semaine, la Toile montante vous fait découvrir l’humour chargé en convictions d’Aurélien Fernandez. Portrait de cet illustrateur jeunesse aussi auteur du blog La bête est méchante !

Le dessin, première passion

Les plus grands talents prennent souvent racine en maternelle. À l’époque, la petite terreur aux boucles blondes qu’est Aurélien Fernandez n’imaginait pas que les premiers coloriages l’amèneraient à l’illustration jeunesse. Pourtant la frénésie créative du garçon ne fait que grandir et résister à ces adultes voulant le pousser vers de « vrais métiers ». Mais pourquoi s’évertuer à devenir avocat ou pharmacien, quand la vie d’artiste vous tend les bras ?

En l’espace de cinq ans, le trait d’Aurélien Fernandez a bien évolué !

En l’espace de cinq ans, le trait d’Aurélien Fernandez a bien évolué.

Celle-ci débute dans les cours d’animation 3D qui submergent rapidement l’étudiant, et empiètent sur ses séances de dessin. Heureusement, son blog La bête est méchante lui offrait des moments de respiration. Mieux que ça, il ouvre une nouvelle voie pour créer : la bande dessinée. Glanant des leçons dans les cours d’amis auteurs et dans les BD ludiques de Scott McCloud, Aurélien finit par acquérir le bagage technique mais aussi la confiance. Deux ingrédients qui lui manquaient pour que la magie de ses notes illustrées opère !

L’héroïsme au quotidien

Septum au nez et tatouages aux bras comme seule armure, Aurélien devient le héros de son quotidien, parts de lumière et d’ombre comprises. Et la réalité est loin d’être aussi simple que dans un album des Tuniques Bleues ou des Schtroumpfs : « Il n’y a pas que des héros qui luttent sans cesse contre un antagoniste bien net. » insiste le blogueur. Pourtant, Aurélien Fernandez a aussi ses ennemis récurrents. On les trouve un peu partout : à l’extrême-droite de l’échiquier politique, dans les discours homophobes et/ou transphobes ou bien dans cette publicité qui nous refile des complexes. Mais la petite bête qui sommeille au fond d’Aurélien n’est pas du genre sortir les crocs pour pourfendre cette hydre à trois têtes.

Aurélien Fernandez de son corps sans complexe, même quand il s’agit de son bouton sur son postérieur !

Aurélien Fernandez et son corps sans complexe, même quand il s’agit d'un bouton sur le postérieur !

Tantôt humoristiques, tantôt didactiques, ses billets illustrés défendent à leur façon le droit d’avoir du gras sur le bide, de vivre sa sexualité librement et d’être bien dans peau qu’importe la couleur ! Sur papier, Aurélien s’efforce à modeler une utopie que des militants bâtissent depuis toujours. À l’évocation du mot « militant », une lueur d’incertitude traverse ses yeux bleus : « Je n’ai pas l’impression de devoir me proclamer activiste pour faire avancer les choses. D’ailleurs cette étiquette me fait un peu peur. » Peur de la pression et de la décevoir à la moindre parole maladroite. Quand un blogueur BD exprime ses convictions sur le web, ses activités sont fréquemment à l’épreuve des balles...

Blogueur BD, une identité à double casquette

Quand Aurélien lance son tout premier blog au lycée, il ne se doutait pas du travail titanesque que celui-ci lui demanderait. Après des années à arpenter la toile, le blogueur a bien retenu une chose : « Sur Internet, dès qu’on s’endort on n’existe plus ! En plus de produire du contenu, on doit être un bon community manager ! » Twitter, facebook ou Instagram : l’artiste est tout le temps prêt à dégainer son portable pour sortir la galéjade qui fait son petit effet sur les réseaux sociaux.

La toile a permis à Aurélien Fernandez de découvrir plein d’auteurs dont Leslie Plée et Mlle Karensac !

La toile a fait découvrir à Aurélien Fernandez plein d’auteurs dont Leslie Plée et Mlle Karensac.

Aux côtés d’amis blogueurs comme Nini Wanted et Mlle Karensac, il essaie tant bien que de mal de supporter la cadence, entre le boulot, les amis et le grand projet à venir. L’auteur espère publier prochainement en papier des notes sur le rapport au corps ainsi que Space Dogs, un bestiaire qui réunit trente-et-un adorables chiens astronautes. L’éditer par une grosse maison d’édition ou en passant par du financement participatif, Aurélien hésite encore, bien que la seconde option le tente particulièrement. Pour ses projets plus lointains, il souhaite la naissance d’une plateforme de grande consommation comme Youtube, où les auteurs partageront leurs créations gratuitement, tout en touchant un pécule grâce la pub, car « Même si elle ressemble à une passion, la BD est un travail qui a aussi sa valeur. »

Avant de rendre visite à Aurélien dans son local créatif, allez sur son blog !

Avant de rendre visite à Aurélien dans son local créatif, allez sur son blog !

Virginie Kroun, le 07/12/2016

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants