icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Ludivine explore le temps, une récréation pour Dany avant Spirou

Auteur(s) :
Dany

Elle a de beaux yeux bleus et un corps de déesse. Elle est blonde et voyage dans le temps légèrement vêtue sous le crayon de Dany. Ludivine c’est l’Histoire, la grande, sans dessous... dessous qu’Erroc et Rodrigue ont mise en scène. Une balade décontractée et très drôle dont Dany raconte bien sûr les dessous.

« Je me diversifie avec Ludivine »

Qui a eu l’idée de cette Ludivine, digne sœur de Laureline ou de Colombe compagne d’Olivier Rameau ?

Dany : Rodrigue a de grandes connaissances historiques et j’aime beaucoup l’Histoire depuis mon enfance et la lecture d’Oncle Paul dans Spirou. Quand Rodrigue m’a raconté son idée, le thème m’a déjà intéressé. Au départ, il voulait écrire des séquences historiques dont j’illustrerais simplement le texte par un dessin. Je n’aimais pas trop cette formule...

Ludivine

La formule a évolué vers une BD à part entière ?

Oui. Rodrigue a choisi des séquences BD par époque et il en a parlé à Erroc, le scénariste des Profs, avec qui il travaille sur Cubitus. Erroc a pris en charge le scénario et le découpage. Il écrivait le scénario et trouvait les gags avec Rodrigue. Je me suis régalé quand je l’ai lu. Cela m’a amusé.

Avec mes planches, en retour du scénario, on se surprenait mutuellement. On s’est fait plaisir ! Cela a été une récréation pour nous et j’espère que cela en sera une pour les lecteurs.

De Neandertal à César, Henri IV, la Révolution ou la Grande Guerre, Ludivine n’arrête pas...

Je me diversifie avec cet album. Certains disent que je me disperse ! [rires] J’ai adoré changer d’époque, de décors, de costumes. C’était très documenté et j’ai moi-même une grosse documentation. La ferme où Grouchy mange des fraises pendant la bataille de Waterloo existe vraiment. Je l’ai ajoutée au scénario. Idem pour l’anecdote de Sade emprisonné à La Bastille.

Ludivine

Nous n’avions pas de contraintes. Erroc et Rodrique ont privilégié des périodes et en ont écarté d’autres. On a intégré par exemple le Kronprinz dans la séquence de la bataille de la Marne pour 14-18 car il commandait avec son papa les armées teutonnes en 14. Les uniformes des soldats sont aussi fidèles...

Vous êtes souvent intervenu sur le scénario ?

Non. J’ai souhaité qu’on parle de Napoléon sinon tout me convenait parfaitement. De temps en temps, j’intervenais avec des idées qui me venaient quand je dessinais, comme pour la galère de Marc Antoine. On s’est amusé avec une grande liberté. Il n’y a pas de message particulier et pas de vulgarité.

Elle ne change pas l’Histoire, Ludivine ?

Elle sait ce qu’il va se passer mais elle n’est qu’un témoin. Son petit copain Jean-Baptiste est là pour faire accepter le fait que Ludivine est aspirée par l’ordinateur et propulsée dans le passé. Ludivine va retrouver Jean-Baptiste au fil des siècles. On a du stock d’avance pour trois albums et on réfléchit à une autre façon de la faire voyager dans le temps.

Ludivine

Jean-Laurent Truc, le 27/04/2016

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants