icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Le mécénat à portée de tous !

La première saison du Secret des Cailloux qui brillent touche à sa fin, quatre mois après son lancement, adossé au site Patreon. Cette plateforme de financement participatif a permis, comme bien d’autres, l’évolution de projets de bande dessinée, en donnant la parole à une voix précieuse : celle des lecteurs !

Une bande dessinée n’a plus besoin du tampon d’un éditeur pour voir le jour ! En témoigne l’éclosion de nombreuses plateformes numériques dont Ulule... À travers des dons, le public peut enfin façonner le paysage de la bande dessinée selon ses goûts et ses envies ! En échange du pécule versé, le contributeur reçoit des contenus supplémentaires : dédicaces de l’auteur, aquarelles...

Quand Maliki explique le mécénat, c'est avec humour...

Quand Maliki explique le financement d'une BD, c'est avec humour...

Mais le concept ne s’arrête pas là et va toujours plus loin, avec la mise en place d’un « système de pourboires », porté à l’international par Patreon. Le lecteur peut maintenant payer un abonnement mensuel à l’auteur, apportant à ce dernier un revenu régulier, avec toujours l’idée de contrepartie. Pour remercier les abonnés, les auteurs du Secret de Cailloux qui brillent offrent par exemple des bonus tels que des croquis de planches, des fonds d’écran ou bien une illustration inédite...

Ce mode de mécénat dépasse le simple soutien d’un artiste sur « un projet ponctuel » explique l’artiste Souillon dans une note illustrée. Il lui assure « une stabilité qui va lui permettre de développer son univers ». L’auteur de Maliki, s’est d’ailleurs lui-même laissé tenter par l’expérience, en proposant des forfaits sur Tipeee, le voisin français de Patreon.

Arrive une nouvelle ère de la bande dessinée où la création artistique se dérobe à l’influence des éditeurs ! En liaison direct avec eux, l’artiste a des comptes à rendre uniquement à ses lecteurs, qui deviennent peu à peu les porte-parole de leurs propres attentes !

Virginie Kroun, le 13/07/2016

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants