icône accueil culturebdicône accueil over culturebd

Suivez la communauté culturebd

culturebd - La culture a son image

Le zombie dévore la BD !

L’humanité est en train de muter ! L’Homme a quitté les plages, parcs et autres endroits ensoleillés pour regagner la chaleur de sa couette ! Et oui, l’automne est arrivé et avec lui les longs jours de pluie… Mais au bout de ce tunnel l’Homme entrevoit une lueur qui réchauffe son cœur… Halloween !

Et quel monstre est le mieux placé pour incarner cette fête que le zombie ? Aucun !

Dossier Zombies

Le virus se propage…

Un peu de Zombhistoire…

Ce n’est un secret pour personne, la côte de popularité du zombie a explosé ces dernières années. Impossible de passer devant un rayon de bande dessinée sans y trouver une histoire qui ne fasse intervenir un ou deux zombies. De la BD Kaamelott au manga Black Butler, nul n’y échappe même Jane Austen ! La preuve avec Orgueil et préjugés… et zombies. Bref le zombie, on en parle, on le dessine, on l’aime, mais au fait, d’où vient-il ?

Nos amis les zombies viennent d’Haïti, plutôt étonnant pour des monstres pâles comme la mort ! Ils sont à la base des personnes réduites à l’état d’esclavage par des techniques vaudoues. Des hommes sans esprit, sans volontés, mais pourtant bien vivants !

Ce n’est que petit à petit que le zombie est passé du statut de vivant plutôt mort à celui de mort-vivant. Aux alentours des années 80, ce monstre a déjà beaucoup de ses attributs actuels : un état de décomposition avancé, une certaine lenteur et surtout un goût prononcé pour le cannibalisme ! Mais ce n’est qu’un petit peu plus tard qu’est arrivé l’élément final : le virus zombie, l’épidémie de morts-vivants.

La BD contaminée

Après avoir atteint la littérature puis le cinéma, le virus zombie ne tarde pas à s’attaquer à la bande dessinée ! Les Américains se lancent dès les années 50. EC Comics publie alors plusieurs histoires de zombies. Mais si le succès est au rendez-vous, les familles s’inquiètent de la mauvaise influence que pourrait avoir ces zombies sur leurs enfants… Les plaintes se multiplient et, de fil en aiguille, EC Comics fait faillite… Mais pas complètement ! On peut aujourd’hui encore trouver son fameux Mad dans les kiosques ou encore les ré-éditions en album de ses Tales from the Crypt.

Les années 80 arrivent à grands pas, accompagnées du magazine d’histoires gores Twited Tales. Dix numéros seulement lui suffisent pour relancer la mode du zombie ! Celle-ci entraine la naissance de Deadworld, Deadwalkers ou encore Evil Dead, adapté des célèbres films de Sam Raimi. Petite piqueur de rappel : Evil Dead ainsi que ses deux suites sont des films un peu barges, mêlant frayeur, gore et burlesque qui entrainent un renouveau pour le zombie au cinéma !

Et pendant que Sam Raimi révolutionne le film de zombie, le comics sur les zombies a enfin réussi à fidéliser son public. Cette belle victoire fait oublier les déboires d’EC Comics mais il va falloir attendre jusqu’aux années 2000 pour voir exploser le zombie…

2003 ? Allez, un petit effort ! Et oui, c’est cette année-là que The Walking Dead est publié dans les pages d’Image Comics ! Fraîchement débarquée des USA, cette série donne un nouveau souffle au genre avant d’être adaptée en série télé ! C’est à son succès que l’on doit la majorité des bandes dessinées de zombies d’aujourd’hui ! Alors les zombies, on dit merci qui ?

Sasha Watson, le 29/10/2013

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants